Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SETH Survivalisme
  • SETH Survivalisme
  • : Avec la multiplication des risques naturels, conflictuels ou économiques, tout peut arriver à n’importe qui, n’importe quand et n’importe où. Pourtant même la pire des situations peut être surmontée si l’on a pris le temps de l’anticiper, d’y réfléchir, de chercher des solutions et des parades. Parcourez ces pages dans l’ordre chronologique, ou par thèmes, et découvrez comment faire face à une catastrophe. Ne soyez pas la victime, devenez le survivant !
  • Contact

notre sponsor

bandeau seth

Recherche

28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 18:56

Matthew Stein, auteur du livre When Technology Fails (Quand la technologie échoue), décrit la «parfaite tempête» qu'affronte notre civilisation. La conjonction de six évènements majeurs qui chacun séparément peuvent mettre à bas notre mode de vie. «Si nous ne sommes pas capables de calmer cette tempête, elle va détruire, sans aucun doute, la vie sur terre telle que nous la connaissons» écrit-il dans le Huffington Post.

Matthew Stein ajoute que «la définition de la démence est de faire la même chose encore et encore en espérant un résultat différent. Si nous continuons à nous comporter comme nous l'avons fait au cours du siècle dernier, les six tendances vont continuer à faire décliner et s'effondrer les systèmes de la nature qui forment les fondations de notre civilisation et le sang de l'économie mondiale».

Voilà les six dangers mortels pour la civilisation humaine selon Matthew Stein:


1. Le changement climatique: avec un degré de certitude de 90%, les plus grands scientifiques mondiaux estiment que le climat de la terre est en train de changer à un rythme qui s'accélère et que ces changements ont une origine humaine.


2. La fin du pétrole: l'économie mondiale et notre culture sont construites en grande partie sur la dépendance envers un pétrole bon marché. Depuis les voitures que nous conduisons, les avions dans lesquels nous volons, les immeubles où nous habitons, la nourriture que nous mangeons et les vêtements que nous portons, tout cela est transporté avec du pétrole, fabriqué à partir du pétrole ou avec des machines utilisant du pétrole. La production de pétrole a sans doute atteint son maximum, «peak oil», en 2005-2006 et baisse depuis. Pendant des années, les gouvernements ont rejeté les théories du «peak oil». Mais en avril, l'armée américaine a publié un rapport affirmant que «d'ici 2012 la capacité de production excédentaire de pétrole dans le monde aura entièrement disparue et à partir de 2015, les besoins non satisfaits pourraient atteindre 10 millions de barils par jour».


3. L'effondrement de la vie dans les océans. Ce n'est pas pour rien si 11 des 15 plus grandes zones de pêche au monde sont en train de disparaître. Le plancton, la base de la chaîne alimentaire dans les océans, disparaît.


4. La déforestation. Plus de 50% des forêts dans le monde ont disparu. La déforestation est responsable de 25% des émissions de gaz à effet de serre supplémentaires presque le double des émissions provenant des transports et de l'industrie (14% chacun). Les forêts sont une composante essentielle du système climatique et de la préservation et de l'entretien des nappes phréatiques.


5. La crise alimentaire mondiale. Les sols, le climat et l'eau. Pour la première fois depuis que la révolution agricole a commencé,  le monde produit moins de nourriture chaque année en dépit de l'augmentation de la population.


 


6. La surpopulation. C'est un problème que peu acceptent de regarder en face. Au cours des dix dernières années, la population de la planète s'est accrue de plus de personnes que toutes celles ayant existé entre la naissance de Jésus Christ et celle d'Abraham Lincoln. En l'an 1 000, la population mondiale était d'environ 500 millions d'habitants. Environ 800 ans plus tard, elle a atteint un milliard. Il lui a fallu 130 ans pour atteindre 2 milliards en 1930. Elle sera de 7 milliards en 2012. Nous n'avons pas d'avenir si la population continue à augmenter à ce rythme là.

 

La plus grande menace pour la stabilité mondiale est la capacité qu’auraient des crises alimentaires dans les pays pauvres à provoquer l’effondrement de leur gouvernement.

Par Lester R. Brown

La pénurie alimentaire et la hausse des prix alimentaires poussent les pays pauvres dans le chaos.

  • Ces Etats « à l’abandon » pourraient exporter maladie, terrorisme, drogues, armes et réfugiés.
  • Les pénuries d’eau, les pertes de terres agricoles et la hausse des températures dues au réchauffement planétaire créent des limites sévères aux productions alimentaires.
  • Sans une intervention significative et rapide pour endiguer ces trois facteurs environnementaux, l’auteur prévoit une série d’effondrements de gouvernements, à même de menacer l’ordre mondial.

L’une des choses les plus difficiles à faire est d’anticiper les changements brusques. En général, nous nous projetons dans l’avenir en extrapolant à partir de tendances observées dans le passé. La plupart du temps cette approche fonctionne bien. Mais parfois cela échoue spectaculairement, et nous sommes complètement pris de court par certains événements, comme la crise économique actuelle.

Pour la plupart d’entre nous, l’idée que notre civilisation pourrait se désintégrer semble probablement saugrenue. Qui n’aurait pas du mal à imaginer sérieusement une rupture totale avec ce que nous considérons comme un mode de vie ordinaire ? Quelles preuves pourraient nous faire entendre un avertissement si terrible et comment y réagirions nous ? Nous sommes tellement habitués à l’énoncé d’une longue liste de catastrophes hautement improbable que nous sommes quasiment programmée pour les rejeter tous d’un geste de la main: Oui, oui, notre civilisation pourrait se transformer en chaos et la Terre pourrait entrer en collision avec un astéroïde…

 

 

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans Pourquoi se préprarer
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 08:19

 

Quelques chiffres qui peuvent être des révélateurs de prises de conscience* :
Par rapport à la haute antiquité, la population mondiale a été multipliée, en 1995 par 80 (par 13 seulement en 1820 !)
Pour la même période, la production mondiale a été multipliée par 4800 (par 130 seulement en 1820 !)
Sur la même période, la vitesse des déplacements terrestres a été multipliée par 35 (par 2,4 seulement en 1820) sans prendre en compte les déplacements aériens.
La consommation d'énergie fossile a été multipliée par 1000 rien qu'entre 1800 et 1990.
La capacité de transmission d'informations a été multipliée par 10.000 de 1850 (télégraphe morse) à 1980 (fax) puis à nouveau par 10.000 entre 1980 et 1990 (transferts numériques sur réseaux informatiques) puis à nouveau par 10.000 jusqu'en 1997 (débuts d'internet)...

*chiffres cités par E. Zaccai, op.cit d’après Michel Baud, le Basculement du Monde, La Découverte, 1997



On compte près de 200 000 habitants de plus chaque jour sur la planète

Nous assistons à 353 015 naissances par jour dans le monde

Il y a 158 857 décès chaque jour sur Terre

28% de la population mondiale est âgée de moins de 15 ans et 7% ont 65 ans et plus

64.3 ans est l'espérance de vie actuelle dans le monde

L'Inde dépassera la Chine comme première nation du monde d'ici 2030

700 millions de personnes vivent sur les pentes d'un volcan

380 millions de personnes vivent dans la zone côtière de moins de 10 mètres d'altitude
et devront abandonner leur logement quand le niveau de la mer va monter



En matière de progrés à faire en matière d'énergie renouvelables : une image vaut mille mots...

Le prix de l’uranium flambe : il a triplé en 2007 et s’est vu multiplié par dix en quatre ans.
Entre janvier 2003 et avril 2007, le prix du kilogramme d’oxyde d’uranium (U3O8 yellow cake) est passé de 22 dollars à 249 dollars. Notons que l’importance de cette augmentation se répercute sur le coût de l’électricité nucléaire.
Le nombre de centrales dans le monde pourrait passer de 450 aujourd’hui à 3000 en 2050 ! Cet engouement laisse augurer, comme pour le pétrole, une pénurie à terme. Plus d'infos ici.
On consomme dans le monde plus d'Uranium (67 000 tonnes/an) qu'on en produit (42 000 tonnes/an) : on vit sur des stocks qui seront épuisé d'ici 10 ans, d'où les gesticulations récentes au Niger, 3ème producteur mondial.
Les prix ne peuvent que monter ! Plus d'infos ici.

L'emprunte écologique de la france :
La terre compte 51 milliards d'hectares en surface globale, mais en enlevant les océans, les lacs, les montagnes eneigées, les villes, les déserts... nous ne disposons que de 12 milliards de surfaces bio-productives soit 1,8 hectares par personne. Toutefois pour assurer le niveau de vie d'un français il est nécessaire de disposer d'un peu plus de 5 hectares par individu...


20% de la population du monde accapare 80% des richesses !



Une vache eurropéenne touche plus de subventions par tête qu'un africain !



La valeur énergétique du pétrole :
Un baril de pétrole peut fournir autant d'énergie mécanique (rendement de 25%) que :
- un homme travaillant 40h par semaine durant 2 ans (sans congés)
- 495 ouvriers travaillant durant 8h
- 284 esclaves travaillant durant 14h.

La production mondiale journalière correspond donc à 24 milliard d'esclaves, ou 42 milliard d'ouvriers.
Chaque français dispose donc en moyenne de 8,8 esclaves pétroliers (2 Mb/j et 64,1 Mhab).

A propos d'agro carburant :
Pour faire un plein de 50 litres avec du bioéthanol, il faut brûler 232 kg de maïs. Avec ça, un enfant zambien ou mexicain vit une année !



Eléments d'information collectées sur le site Terre.Tv :

Depuis l'an 2000 on a enregistré cinq fois plus de tempêtes majeures.
Les pertes économiques liées aux catastrophes climatiques atteingnent 204 milliards de dollars.
1,2 milliards d'individus sont touchés par les risques de désertification.
D'ici 2050, le nombre de réfugiés climatiques pourraient atteindre 200 millions.
Dans les pays du sud, un million d'humains n'ont pas accés à une eau saine.
2007 : l'espèces humaine est devenue pour la première fois majoritairement urbaine.
50% des paysages terrestres a été transformé par les activités humaines.
Depuis 1960, l'utilisation des pesticides a été multipliée par 4.
Chaque année, 13 millions d'hectares de forêts disparaissent...
50% des espèces vivant sur terre pourraient disparaitre d'ici 2100.
En 2008, 930 millions de personnes vivaient déjà dans des bidonvilles.
L'humanité produit chaque année 2,5 milliards de tonnes de déchets.
1 salade verte consommée en hiver nécessite un litre d'équivalent pétrole.
Il faut 10 à 12 calories d'énergie pour produire 1 calorie alimentaire.
1 tonne d'engrais nécessite de consommer 3 tonnes de pétrole.
Nous sommes passés de l'ère de gagner son pain à l'ère de gagner son beafteak.
Il faut 10 protéines végétales pour produire 1 protéines animale.
En 2010, la france devra gérer 400 m3 de déchets à haute nocivité dont la durée de vie est comprise entre 10.000 et 200.000 ans.

 

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans Pourquoi se préprarer
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 12:13

 

                           

Les survivalistes silencieux.




La question la plus persistante déposée dans ma boite aux lettres aujourd'hui, semble exprimer un certain décalage entre la démarche du survivaliste, celle de sa famille, et plus globalement celle de la plupart de nos concitoyens.

Beaucoup deviennent alors des "survivalistes silencieux", et seuls, ils s'attaquent a la préparation en secret, confinant celle-ci aux placards de leurs chambres, et vivant parfois des vies totalement décalées par rapport a leurs proches.

Il y a quelques jours, j'ai donc reçu une lettre pouvant servir de témoignage quant a cette préparation silencieuse, et il me semble que ces quelques mots expliquent plutôt simplement ce ressentit.




Salut Volwest,

Je suis français et je regarde ta chaine YouTube ainsi que ton Blog tous les jours, et je suis comme un enfant le soir de Noël quand je vois une nouvelle publication.
Je commence donc par des félicitations et des remerciements.
Je tenais à te raconter mon expérience car je pense que tu pourras t’en servir pour intéresser plus de monde.

En effet, je me considère comme un survivaliste, même si je préfère dire que je suis un écureuil
(qui stock en prévision de la saison ou on ne trouve plus rien).
Je stocke nourriture, eau, médicaments, outils, essence, cash, graines, connaissances, etc.…
Mais personne de mon entourage ne connait mon angoisse de l’avenir, y compris mon épouse et ma famille, et j’ai donc fais mes réserves dans mon atelier perso qui se trouve a coté de ma maison.

Il y a quelque temps dans la soirée, j’ai été pris d’un violent mal de tête et j’ai perdu connaissance.
Je me suis réveillé dans l’ambulance des pompiers.
Je savais ou j’étais, mais je ne savais pas ce qui m’arrivais, et quand j’essayais de parler
je n’arrivais pas a sortir des mots cohérents (la peur absolue).
Puis j’ai encore perdu connaissance.
Je me suis réveillé 36 heures après sur un lit d’hôpital dans un service de soins intensif en neurologie.

La, un médecin m’a expliqué que j’avais fais un AVC (Accident Vasculaire Cérébral), et que j’avais beaucoup de chance que ma femme ai vite téléphoné aux pompiers.
Au même moment, je me rends compte que je ne vois rien de l’œil droit et que tout mon coté droit est engourdi.
Le docteur m’explique que le caillot de sang qui a tout provoqué se trouvait dans l’hémisphère gauche de mon cerveau, et que, soit ça irait mieux soit ça resterait comme cela.
Il m’annonce que je vais rester au moins 6 mois à l’hôpital pour passer tout une série de tests et d’examen.


Mon épouse ne travaille plus car nous avons 3 enfants et le dernier a 4 mois.


Après deux mois d’hôpital, ma femme me dit que notre compte bancaire est presque vide, car la sécurité sociale française ne me verse que 45% de mon salaire, ce qui permet juste de payer le loyer, l’électricité, rembourser le crédit de la voiture, l’assurance, internet et les téléphones.

En bref, quand toutes les dépenses fixes sont payés, il ne reste rien et en 2 mois nos économies sont a sec.

A ce moment la elle éclate en sanglots et elle me dit qu’elle à été obligé de faire un chèque sans provisions pour acheter du lait en poudre pour notre fils, et qu’il n’y a bientôt plus d’essence dans la voiture et qu’elle ne pourra pas venir me voir avec les enfants le week-end suivant.


En voyant ma femme dans cet état, j’ai révélé mon petit secret et je lui ai donc dis d’aller dans mon atelier ou elle y trouverait tout le stock de conserves ainsi que des jerricans d’essence et dans une boite de café 2000 € en cash, et également quelque boites de lait pour bébé et d’autres choses …

Elle m’a regardé avec de gros yeux, je pense qu’elle ne me croyait pas au moment ou je lui ai raconté ça.

J’ai donc vu mes enfants le week-end suivant, ma femme avait le sourire, elle m’a dis que de découvrir toutes ces réserves quand on a presque plus rien c’est comme de découvrir un trésor, et elle m’a aussi dit que c’était la première fois qu’elle pleurait de joie devant des boites de conserves et des paquets de pâtes. :-)


Depuis que je suis sorti de l’hôpital, ma femme partage a fond mes idées survivaliste, et nous reconstituons petit à petit notre stock tous les 2.


Voila Volwest

Tout ça pour expliquer que être survivaliste ce n’est pas seulement se préparer à la pire des catastrophes, mais comme tu l’a dis acquérir une certaine autonomie.
Dans mon cas ni ouragan, ni cyclone, ni guerre civile, mais un petit amas de sang coagulé de quelques microns.

Merci et porte toi bien.
Pierre.

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans Pourquoi se préprarer
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 07:23

Les mécanismes de la radioactivité sont largement méconnus de la population. Pour autant leurs effets sont dévastateurs. La probabilité de se retrouver à devoir survivre dans un environnement radioactif est certes minimale, comparée à d'autres catastrophes (inondation, tremblement de terre, incendie...), mais loin d'être nulle. Un bombardement atomique, une catastrophe dans une centrale nucléaire ou l'explosion d'une bombe sale dans une grande ville sont autant d'événements à même de confronter brutalement la population aux problèmes de la radioprotection et de la radiodétection... Lire la suite.




 

 

Source: http://olduvai.e-monsite.com/pages/pourquoi-se-preprarer/radioprotection-et-radiodetection.html        

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans Pourquoi se préprarer
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 06:49

Le pic de pétrole :

Déplétion des énergies fossiles

 

fin-du-petrole-758146.jpgLe peak oil (alias : pic d’extraction pétrolier, pic de Hubbert, pic de pétrole, déplétion du pétrole ; alias on est dans le caca).

Comme tout un chacun le sait, les énergies fossiles sont épuisables et ne se renouvellent qu’à des rythmes très lents (plusieurs millions d’années – l’uranium, lui, ne se renouvelle plus). Ce qui se sait moins, c’est que ces réserves sont gravement entamées et que l’on commence déjà à voir poindre le début de la fin ; c’est le cas notamment pour le pétrole... Lire la suite.

 

Source: http://olduvai.e-monsite.com/pages/pourquoi-se-preprarer/la-depletion-du-petrole.html

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans Pourquoi se préprarer
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 08:15

Une grande variété de phénomènes naturels

Dans le rapport 2002 sur «Les événements naturels dommageables», le ministère de l'Ecologie et du Développement durable présente une typologie des phénomènes naturels.

1 - Inondation
1.1 - Par une crue (débordement de cours d'eau)
1.1.1 - Débordement lent (de plaine)
1.1.2 - Débordement rapide (torrentiel)
1.2 - Par ruissellement et coulée de boue
1.2.1 - Ruissellement rural (souvent accompagné de coulées de boue ou d'eau boueuse)
1.2.2 - Ruissellement urbain ou péri-urbain (souvent accompagné d'eau boueuse)
1.3 - Par lave torrentielle (torrent et talweg)
1.4 - Par remontées de nappes naturelles
1. 5 - Par submersion marine
1.5.1 - Marée de tempête, houle
1.5.2 - Raz-de-marée , tsunami

2- Mouvement de terrain
2.1 - Affaissement
2.1.1 - Affaissement dû à des cavités anthropiques (carrières, sapes, muches)
2.1.2 - Affaissement dû à des cavités naturelles
2.2 Effondrement
2.2.1 - Effondrement localisé (fontis) dû à des cavités anthropiques
2.2.2 - Effondrement localisé (fontis) dû à des cavités naturelles
2.2.3 - Effondrement généralisé dû à des cavités anthropiques
2.3 - éboulement, chutes de pierres et de blocs
2.3.1 - Chutes de pierres ou de blocs
2.3.2 - éboulement en masse
2.3.3 - éboulement en grande masse (ou écroulement)
2.4 - Glissement de terrain
2.4.1 - Glissement
2.4.2 - Coulées boueuses issues de glissements amont
2.4.3 - Fluage/solifluxion
2.5 - Avancée dunaire
2.6 - Recul du trait de côte et de falaises
2.6.1 - Trait de côte et falaises littorales - côte basse
2.6.2 - Trait de côte et falaises littorales - côte à falaise
2.6.3 - Recul de berges fluviales
2.7 - Les tassements différentiels

3 - Séisme

4 - Avalanche

5 - éruption volcanique
5.1 - Coulées (ou intrusion) de lave
5.2 - Coulées pyroclastiques
5.3 - Retombées aériennes
5.4 - Gaz
5.5 - Lahars

6 - Feu de forêts

7 - Phénomènes liés à l'atmosphère
7.1 - Cyclone/ouragan (vent)
7.2 - Tempête et grains (vent)
7.2.1 - Tempête (vent)
7.2.2 - Lignes de grains
7.2.3 - Grains
7.3 - Trombes (vent)
7.4 - Foudre
7.5 - Grêle
7.6 - Neige et pluies verglaçantes
7.6.1 - Neige
7.6.2 - Pluies verglaçantes

Extrait de : ministère de l'Ecologie et du Développement durable, «Les événements naturels dommageables en France et dans le monde en 2002», 2003.

Une grande variété de dommages possibles

La Mission d'inspection spécialisée de l'environnement (MISE, aujourd'hui intégrée à l'Inspection générale de l'Environnement) avait établi en 1999 une échelle de gravité des dommages.

Source : Mission d'inspection spécialisée de l'environnement, mai 1999.

Le rapport 2003 sur «Les événements naturels dommageables» précise qu' «il s'agit d'une table à double entrée qui range les événements naturels en six classes, depuis l'incident jusqu'à la catastrophe majeure.
Les six classes sont construites à partir de cinq seuils, pour les dommages humains d'une part, pour les dommages matériels d'autre part.
La classe retenue de l'événement est celle qui correspond à l'impact humain ou matériel le plus élevé. Ainsi, 3 morts et 50 M€ correspondent à un événement de classe 3 ; 120 morts et 50 M€ correspondent à un événement de classe 4. Les dommages matériels sont les dommages qui peuvent être couverts par une garantie d'assurance (tempête, ouragan, cyclone, grêle, poids de la neige, catastrophe naturelle), mais aussi les dommages aux biens publics, aux infrastructures, aux réseaux, à l'environnement qui font rarement l'objet de tels contrats».

«Les risques naturels ne prennent leur véritable signification qu'en fonction des vulnérabilités créées par l'homme»

vesuve

Réveil du Vésuve en janvier 1926.

«Le jeu des forces de la nature a toujours existé sur le globe terrestre et n'a cessé de s'exprimer de manière variable et épisodique. (...) C'est à partir de la révolution industrielle, du fait de la concentration des hommes et de leurs activités sur des espaces urbanisés relativement restreints, que les risques naturels deviennent de véritables dangers pour les sociétés. Désormais, la notion de risque naturel va pouvoir se définir. C'est le produit combiné d'un aléa et d'une vulnérabilité. L'aléa représente la menace potentielle d'un phénomène naturel qui aura une certaine intensité, concernera un certain territoire, en un certain temps. La vulnérabilité concerne l'importance des conséquences prévisibles, dues à l'aléa, dans tous les domaines qui peuvent être affectés : les hommes, les biens, les milieux. Elle prend aussi en compte la capacité d'une société à réagir et à surmonter la crise (résilience). Dans une société de plus en plus complexe, la vulnérabilité va prendre en compte non seulement les établissements humains, les grands équipements qui les desservent, les réseaux qui les alimentent mais aussi les différents patrimoines bâtis ou naturels».

Extrait de : Jocelyne Dubois-Maury, «Les risques naturels : quelles réponses ?», Problèmes politiques et sociaux n° 863, 2001 (avant-propos).

Une grande variété de dommages possibles
Classe Dommages humains Dommages matériels
0 Incident Aucun blessé Moins de 0,3 M€
(moins de 2 MF
1 Accident 1 ou plusieurs blessés Entre 0,3 M€ et 3 M€
(entre 2 MF et 20 MF)
2 Accident grave 1 à 9 morts Entre 3 M€ et 30 M€
(entre 20 MF et 200 MF)
3 Accident très grave 10 à 99 morts Entre 30 M€ et 300 M€
(entre 200 MF et 2GF)
4 Catastrophe 100 à 999 morts Entre 300 M€ et 3 G€
(entre 2 MF et 20 GF)
5 Catastrophe majeure 1000 morts ou plus 3 G€ ou plus (20 GF ou plus)

 

 

Source: http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/catastrophes-naturelles/risques-naturels.shtml

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans Pourquoi se préprarer