Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SETH Survivalisme
  • SETH Survivalisme
  • : Avec la multiplication des risques naturels, conflictuels ou économiques, tout peut arriver à n’importe qui, n’importe quand et n’importe où. Pourtant même la pire des situations peut être surmontée si l’on a pris le temps de l’anticiper, d’y réfléchir, de chercher des solutions et des parades. Parcourez ces pages dans l’ordre chronologique, ou par thèmes, et découvrez comment faire face à une catastrophe. Ne soyez pas la victime, devenez le survivant !
  • Contact

notre sponsor

bandeau seth

Recherche

18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 08:12

SECTION 2

CONSTRUCTION D.UN CONDENSEUR D.EAU

17. Vous pouvez utiliser des condenseurs dans diverses régions du monde. Ces dispositifs recueillent l.humidité du sol et des végétaux. Vous avez besoin de certains matériaux pour fabriquer un condenseur, et de temps pour le laisser recueillir l.eau. Il faut habituellement 24 heures pour obtenir 0,5 à 1 litre d.eau.

1-copie-32.jpg

 

Figure 6-5 : Eau provenant d.une plante grimpante

CONDENSEUR EN SURFACE

18. Pour fabriquer un condenseur en surface, vous avez besoin d.une pente ensoleillée sur laquelle l.installer, d.un sac en plastique transparent, de plantes à feuilles vertes et d.une petite roche (figure 6-6).

MISE EN GARDE

Ne conservez pas la sève des plantes plus de 24 heures. Elle commence alors à fermenter et devient dangereuse.

1-copie-33.jpg

Figure 6-6 : Condenseur d.eau solaire en surface

19. Pour fabriquer un condenseur .

a. Gonflez le sac d.air en tirant parti de la brise et en le balançant.

b. Remplissez le sac à la moitié et aux trois quarts avec les plantes à feuilles vertes. Assurez-vous de retirer toutes les tiges raides ou les épines pointues qui pourraient déchirer le sac.

c. Placez une petite roche ou quelque chose de semblable dans le sac.

d. Fermez bien le sac, le plus près possible du bout afin de garder la quantité maximum d.air. Si vous avez un morceau de tuyau, une petite paille ou un roseau creux, insérez-le dans l.embouchure du sac avant de le fermer, puis nouez le

MISE EN GARDE

N.utilisez pas de plantes toxiques; elles donneront de l.eau toxique.

tuyau ou bouchez l.ouverture de la paille ou du roseau pour empêcher l.air de sortir. Ce tube vous permettra de tirer l.eau de condensation sans avoir à ouvrir le sac.

e. Placez le sac, l.embouchure vers l.aval, sur une pente en plein soleil. L.embouchure doit être légèrement plus haut que le point le plus bas du sac.

f. Déposez le sac de manière que la roche se trouve au point le plus bas du sac.

20. Pour recueillir l.eau de condensation, défaites un peu le n.ud autour de l.embouchure du sac et basculez le sac de manière à faire sortir l.eau accumulée autour de la roche. Refermez ensuite le sac et remettez le condenseur en position pour obtenir encore de l.eau.

21. Changez les plantes du sac après en avoir extrait la majeure partie de l.eau. Cela vous permettra d.obtenir une quantité maximum d.eau.

CONDENSEUR SUBSURFACE

22. Pour fabriquer un condenseur sous le niveau de la terre, vous avez besoin d.un outil pour creuser, d.un contenant, d.une feuille de plastique transparent, d.un tube pour boire et d.une roche (figure 6-7).

 

1-copie-34.jpg

Figure 6-7 : Condenseur subsurface

 

La nuit la condensation se fait également à l'extérieur, mais il faut récupérer cette eau avant que le soleil ne la fasse évaporer.

cycle-10.jpg

 jungle-survival-4.jpg

23. Choisissez un endroit où vous croyez que le sol contient de l.humidité (comme un lit de cours d.eau asséché ou une dépression où l.eau de pluie s.est accumulée). Le sol à cet endroit doit être facile à creuser, et le soleil doit plomber presque toute la journée.

24. Pour construire le condenseur .

a. Creusez un trou en forme d.entonnoir d.environ un mètre de diamètre et 60 cm de profondeur.

b. Creusez une dépression au centre du trou. La profondeur et le diamètre de la dépression dépendront de la taille du contenant que vous y installerez. Le contenant doit pouvoir tenir droit dans le fond du trou.

c. Faites dans le tube un n.ud simple peu serré qui maintiendra l.extrémité du tube dans le fond du contenant.

d. Placez le contenant debout dans la dépression centrale.

e. Faites courir le tube le long de la pente, jusqu.au dessus du rebord du trou.

f. Placez la feuille de plastique sur le trou, en couvrant les bords avec de la terre pour la maintenir en place.

g. Placez une roche au centre de la feuille de plastique.

h. Assurez-vous que la feuille de plastique descend jusqu.à une quarantaine de centimètres sous le niveau du sol. Elle forme maintenant un cône inversé, avec une roche au centre. Assurez-vous que la pointe du cône est juste au-dessus du contenant et que le cône en plastique ne touche pas les bords du trou, parce que la terre absorberait l.eau condensée.

i. Rajoutez de la terre sur les bords de la feuille de plastique afin de la maintenir fermement en place et de prévenir la perte d.humidité.

j. Bouchez le tuyau lorsque vous ne vous en servez pas afin d.empêcher l.humidité de s.évaporer.

25. Vous pouvez boire l.eau sans démonter l.installation en utilisant le tube comme une paille.

26. Vous pouvez utiliser des plantes comme source d.humidité supplémentaire. Dans ce cas, enlevez un peu plus de terre sur les parois du trou afin d.y placer les plantes. Procédez ensuite de la façon décrite ci-dessus.

27. Si de l.eau polluée est votre seule source d.humidité, creusez une petite rigole, de 25 cm de largeur sur 8 cm de profondeur, à l.extérieur du trou, à environ 25 cm du rebord du trou (figure 6-8). Versez l.eau polluée dans la rigole. Assurez-vous que vous ne déversez pas d.eau polluée sur le pourtour du trou, là où la feuille de plastique touche le sol. La rigole retient l.eau polluée et le sol la filtre à mesure que le condenseur l.attire. La vapeur d.eau se condense alors sur le plastique et l.eau se déverse dans le contenant. Ce procédé donne de très bons résultats lorsque votre seule source d.eau est de l.eau salée.

28. Il vous faudra au moins trois condenseurs pour répondre à vos besoins quotidiens en eau.

 1-copie-35.jpg

Figure 6-8 : Condenseur subsurface pour obtenir de l.eau potable à partir d.eau polluée

SECTION 3

PURIFICATION DE L.EAU

29. L.eau de pluie recueillie dans des contenants propres ou dans des plantes est habituellement potable. Toutefois, purifiez l.eau puisée dans les lacs, les étangs, les marais, les sources ou les cours d.eau, particulièrement à proximité des établissements humains ou sous les tropiques.

30. Lorsque la chose est possible, purifiez l.eau provenant de la végétation ou du sol avec de l.iode ou du chlore, ou en la faisant bouillir.

31. Pour purifier l.eau :

a. utilisez des comprimés de purification de l.eau (suivez les instructions);

b. versez 5 gouttes d.une teinture d.iode à 2 pour cent dans une gourde remplie d.eau claire. Si la gourde est pleine d.eau trouble ou d.eau froide, utilisez 10 gouttes (attendez 30 minutes avant de boire);

c. faites bouillir l.eau pendant une minute au niveau de la mer, en ajoutant une minute pour chaque tranche additionnelle de 300 m au-dessus du niveau de la mer, ou en la faisant bouillir pendant 10 minutes où que vous soyez.

32. En buvant de l.eau non potable, vous vous exposez à contracter des maladies ou à absorber des organismes qui peuvent nuire à votre santé. Voici quelques exemples de maladies ou d.organismes nuisibles :

a. La dysenterie. Diarrhée pénible et prolongée accompagnée de selles sanglantes, de fièvre et de faiblesse.

1-copie-37.jpg 

b. Le choléra et la typhoïde. Même vacciné, vous demeurez vulnérable à ces maladies.

cholera.jpg 

225px-Salmonella_typhi_typhoid_fever_PHIL_2215_lores.jpg

taches roses typhoïde

c. Les douves. Les douves prolifèrent dans les eaux stagnantes et polluées, surtout sous les tropiques. Lorsqu.on les avale, les douves s.infiltrent dans le sang, vivent en parasites et causent des maladies.

douve535_278ef.jpg 

d. Les sangsues. Lorsqu.on les avale, les sangsues s.agrippent aux parois de la gorge ou à l.intérieur du nez. Elles sucent le sang, causent des blessures et se déplacent. Chaque plaie sanglante risque de s.infecter.

096-Une-sansue-sur-les-bords-de-l-Ouzoum-jpg.jpg 

SECTION 4

DISPOSITIFS DE FILTRATION DE L.EAU

33. Si l.eau que vous trouvez est de plus boueuse, stagnante et malodorante, vous pouvez l.éclaircir .

a. en la versant dans un contenant et la laissant reposer pendant 12 heures;

b. en la faisant passer dans un système de filtration.

34. Pour fabriquer un dispositif de filtration, placez plusieurs centimètres ou couches de matériau filtrant comme du sable, de la roche concassée ou un linge dans du bambou, une bûche creuse ou un morceau de vêtement (figure 6-9).

35. Débarrassez l.eau de son odeur en ajoutant du charbon de bois provenant de votre feu. Laissez reposer l.eau pendant 45 minutes avant de la boire.

NOTE

Ces procédés ne font qu.éclaircir l.eau et la rendre plus agréable au goût. Vous devrez la purifier quand même.

1-copie-36.jpg

Figure 6-9 : Systèmes de filtration de l.eau

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans Gestion de l'eau
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 20:19

CHAPITRE 6

L.EAU

1. L.eau correspond à l.un de vos besoins les plus urgents en situation de survie. Vous ne pouvez pas vivre longtemps sans eau, particulièrement dans les régions tropicales où vous perdez rapidement de l.eau par la transpiration. Même en région froide, vous avez besoin d.un minimum de 2 litres d.eau chaque jour pour fonctionner efficacement.

2. Plus de trois quarts de votre corps est composé de liquides, qui s.éliminent en raison de la chaleur, du froid, du stress et de l.effort. Si vous voulez fonctionner efficacement, vous devez remplacer les liquides que votre corps perd. Un de vos premiers objectifs consiste donc à vous assurer un approvisionnement adéquat en eau.

SECTION 1

SOURCES D.EAU

3. Il y a de l.eau dans tous les milieux. La figure 6-1 donne la liste des sources d.eau possibles dans les divers milieux. Elle donne également de l.information sur la façon de rendre l.eau potable. Milieu Source d.eau

NOTE

Si vous n.avez pas de gourde, de tasse, de boîte de conserve ou autre type de contenant, servez-vous d.un morceau de plastique ou d.un tissu imperméable que vous pliez pour en faire un bol. Servez-vous d.épingles ou autres dispositifs appropriés ou même de vos mains pour lui garder sa forme.

1-copie-23.jpg

 

1-copie-24

1-copie-25.jpg

 

 

1-copie-26.jpg

1-copie-27.jpg

Figure 6-1 : Sources d.eau dans différents milieux

 

4. Si vous ne trouvez pas de source fiable pour refaire vos réserves d.eau, ouvrez l'oeuil;  

votre environnement peut vous aider.  

5. Une forte rosée peut fournir de l.eau. Attachez des guenilles ou des touffes d.herbe tendre autour de vos chevilles et marchez dans l.herbe couverte de rosée avant le lever du soleil. Les guenilles ou les touffes d.herbe absorbent la rosée, et il vous suffit de les tordre pour en recueillir l.eau dans un contenant. Répétez l.opération jusqu.à ce vous ayez une bonne provision d.eau ou jusqu.à ce qu.il n.y ait plus de rosée. Les autochtones d.Australie arrivent à recueillir jusqu.à un litre d.eau à l.heure de cette façon.  

6. Les abeilles ou les fourmis qui entrent dans une fente d.un arbre peuvent vous indiquer la présence d.un trou rempli d.eau. Siphonnez cette eau à l.aide d.un tube de plastique ou écopezla à l.aide d.un godet improvisé. Vous pouvez aussi plonger un morceau de linge dans le trou pour absorber l.eau, puis le tordre.  

7. L.eau s.accumule quelquefois dans les fourches des arbres ou les crevasses des roches. Servez-vous des procédures ci-dessus pour récupérer l.eau. Dans les régions arides, les fientes

 

MISE EN GARDE

Ne remplacez pas l.eau par les liquides énumérés à la figure 6-2.

 

d.oiseaux autour d.une fissure dans la roche peuvent indiquer la présence d.eau dans cette fissure ou à proximité.

 

8. Les bouquets de bambous verts sont une excellente source d.eau douce. L.eau des bambous verts est claire et inodore. Pour obtenir de l.eau, pliez une tige de bambou vert, attachez-la et coupez la partie supérieure (figure 6-3). L.eau dégouttera durant la nuit. Les vieux bambous fissurés peuvent contenir de l.eau.

 

MISE EN GARDE

Purifiez l.eau avant de la boire.

1-copie-28.jpg

 

9. Si vous trouvez des bananiers ou des arbres à plantain, vous êtes sûr de trouver de l.eau.

Coupez l.arbre à 30 cm du sol et creusez le centre de la souche en forme de bol. L.eau des racines commencera immédiatement à remplir le trou. Les trois premiers bols ainsi obtenus seront amers, mais ensuite l.eau sera buvable. La souche (figure 6-4) vous fournira de l.eau pendant quatre jours. Couvrez-la pour éloigner les insectes.

 

10. Certaines plantes grimpantes tropicales peuvent donner de l.eau. Faites une entaille aussi haut que vous le pouvez, puis coupez la tige très près du sol. Recueillez ensuite l.eau dans un récipient ou dans votre bouche (figure 6-5).

 

11. Le lait des noix de coco vertes (pas mûres) est très désaltérant. Toutefois, le lait des noix de coco mûres contient une huile laxative. Il faut en boire avec modération.

 

12. Dans les régions tropicales d.Amérique, vous pouvez trouver de grands arbres dont les branches supportent des plantes aériennes. Ces plantes peuvent retenir une quantité considérable 

MISE EN GARDE

Purifiez l.eau avant de la boire. 

MISE EN GARDE

Ne buvez pas le liquide s.il est gommeux, laiteux ou amer. 

d.eau de pluie dans leurs grandes feuilles épaisses superposées. Recueillez l.eau et filtrez-la dans un linge propre afin d.en éliminer les saletés et les insectes.

 1-copie-29

Figure 6-3 : Eau extraite de bambou vert

 

13. Vous pouvez obtenir de l.eau grâce à des plantes dont le centre est pulpeux et juteux. Coupez une section de la plante et pressez ou pilez la chair de façon à en extraire le liquide que vous récupérerez dans un contenant.

 

14. Les racines des plantes peuvent fournir de l.eau. Creusez pour atteindre les racines ou tirez-les du sol, coupez-les en petits morceaux et écrasez la chair de façon à en extraire le liquide que vous écupérerez dans un contenant.

 

15. Les feuilles et les tiges des plantes charnues, comme le bambou, contiennent de l.eau. Coupez ou entaillez la tige à la base d.un noeud pour en drainer le liquide.

 

16. Les arbres qui suivent peuvent également fournir de l.eau :

 

a. Le palmier. Les palmiers, comme le buri, le cocotier, le palmier à sucre, le rotang et le nipa, contiennent du liquide. Brisez une fronde inférieure et tirez-la vers le bas de manière à faire « saigner » l.arbre.

250px-1859-Martinique_web.jpg

 

b. L.arbre du voyageur. Espèce de Madagascar, cet arbre possède à la base des feuilles une gaine en forme de coupe dans laquelle l.eau s.accumule.

voyag.jpg

 

c. L.arbre parasol. La base des feuilles et les racines de cet arbre d.Afrique tropicale de l.Ouest peuvent fournir de l.eau.

index_clip_image002.jpg

 

1-copie-31.jpg

 

Figure 6-4 : Eau extraite de la souche d.un bananier ou d.un arbre à plantain

 

d. Le baobab. Cet arbre des plaines sablonneuses du nord de l.Australie et de l.Afrique accumule l.eau dans son tronc en forme de bouteille durant la saison pluies. Il arrive souvent qu.on trouve de l.eau claire et fraîche dans cet arbre après des semaines de temps sec.

 

1-copie-30.jpg 

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans Gestion de l'eau
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 09:17

FILTRE A EAU KATADYN "CAMP"
Avec le filtre Katadyn Camp, l'eau potable directement sur votre camp de base !


Ce filtre fonctionne par gravité. Il se caractérise par son aspect très pratique et àson débit élevé.
Le Katadyn Camp est constitué d’une cartouche céramique imprégnée d’argent (modèle siphon) et d’une poche à eau de 10 litres.
Très simple dans sa conception (ne requiert aucun pompage) il reste tout aussi efficace.
Il suffit de la remplir à la rivière et de la suspendre par exemple à un arbre sur votre campement.
Pour 1 à 10 personnes. Idéal pour les familles, le camping, les expéditions, les voyagistes, les scouts, ou les armées.
filtre a eau katadyn camp sur inuka

CARACTERISTIQUES DE CE FILTRE A EAU :

Capacité de la poche à eau : 10 litres - Durée de vie : ~ 20'000 litres - Débit : ~ 5 litres/h
Dimensions : 19 x 10 cm - Poids : 620 g
Technologie : Cartouche filtre céramique de 0,2 micron (nettoyable)
Garantie : 2 ans

video outdoor et survie sur inuka

Téléchargez
Fiche technique pdf

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans Gestion de l'eau
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 09:05

Filtre à eau Katadyn "Siphon"
Avec le Siphon, l'approvisionnement en eau potable des grands groupes est chose facile.


Le "Siphon" Katadyn est un filtre qui fonctionne par gravité et peut s’utiliser avec tous les types de récipients pouvant contenir de l’eau.
Mettre un ou plusieurs filtres Siphon dans un réservoir et laisser couler l’eau à l’aide d’un tuyau dans un récipient se trouvant plus bas.
Convient pour le camping, les camps de base ou situations d‘urgence.
Technologie :
Filtre par gravité ; filtration en profondeur par céramique (0,2 microns = micropores de 0,0002 mm)
Action :
Élimine les bactéries*, protozoaires, kystes*, algues, spores, sédiments; virus associés
à des particules à partir de 0,2 microns.
Réduit la teneur en particules radioactives.
Débit : Env. 5 l/h Durée de vie : Jusqu'à 20 000 litres Poids : Env. 440 g Dimensions : 5,5 x 16 cm Garantie :
2 ans
Matériaux : Matières synthétiques, silicone,
céramique.

• Avec le Siphon, l'approvisionnement en eau potable des grands groupes est chose facile. Le filtre Siphon rend, dans la plupart des cas,
inutile le transport de grandes quantités d'eau (poids supplémentaire).
• Ce filtre est particulièrement apprécié pour sa simplicité d'utilisation et sa filtration rapide sans pompage.
Un raccordement à un robinet n'est pas nécessaire : il suffit de poser le Siphon à l'intérieur d'un récipient - positionné en hauteur -
plein d'eau ou de le combiner à une poche à eau "Ortlieb" (voir Katadyn Camp).
• Le filtre céramique, filtrant sur toute son épaisseur élimine les bactéries, protozoaires et autres agents pathogènes.
Comment ? Ces micro-organismes sont plus grands que les micropores de la céramique de filtration (dimension des pores : 0,2 microns = 0,0002 mm)
et sont retenus dans ou au niveau de l'élément de filtration.
• Contrairement aux filtres à usage unique, la céramique peut être nettoyée plusieurs fois-même en voyage, ses performances de filtration restent identiques.
les filtres à eau katadyn sur inuka
CARACTERISTIQUES

Capacité : ~ 20'000 litres
Débit : ~ 5 litres/h
Dimensions : 16 x 6,5 cm
Poids : 440 grammes
Technologie : Cartouche filtre céramique de 0,2 micron (nettoyable)

Téléchargez
Fiche technique pdf

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans Gestion de l'eau
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 08:58
Gourde / Purificateur d'eau - Aquapure Traveller 
  

purificateur d'eau filtre a eau
  CARACTERISTIQUES
Créez de l'eau potable, propre et saine, à partir d'eau provenant directement
du robinet, de rivières ou de torrents de montagne.... partout dans le monde.

C'est LA solution la plus pratique pour un résultat sans couleur, arrière-goût, ni odeur!

Que fait l'Aquapure Traveller ?
Produit en moyenne 350 Litres d'eau potable
Détruit les Virus et les Bactéries tels que E.Coli, Polio, Hépatite A
Elimine :
Les parasites hydriques - Giardia et Cryptosporidium
Les produits toxiques et les métaux lourds
L'arrière-goût, les sédiments et les mauvaises odeurs
* Tests effectués par un organisme indépendant

La seule gourde / purficateur d'eau approuvée par
l'Hôpital des Maladies Tropicales de Londres

3 étapes extrêmement FACILES

Gourde purificateur d'eau parfaite pour les VOYAGEURS,

Remplir la gourde d'eau
Fermer le bouchon et secouer
Attendre 15 minutes
Vous pouvez boire !!

Regardez la vidéo de l'Aquapure Traveller
 
 
 
 
 
 
Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans Gestion de l'eau
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 20:58

Watercone : distillation de l'eau bon marché
Il existe depuis peu un distillateur d’eau de mer le Watercone® qui transforme l’eau de mer en eau douce (précision : eau déminéralisée à reminéraliser en ajoutant...quelques gouttes d'eau de mer qui contiennent des minéraux indispensables pour le corps humain). Ce distillateur se compose d’un récipient noir et d’une cloche conique transparente de 70 à 80 cms de diamètre Exposé au soleil le Watercone® peut produire un maximum de 1.6 litre d'eau distilée par jour.




La cloche conique est munie d'une gouttière à l'intérieur pour récolter
l'eau qui condense sur la surface, et d'une ouverture au sommet pour
récupérer l'eau distillée.


Plus
d'infos :
Watercone



Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans Gestion de l'eau
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 20:53

Ce long week-end de l'Ascension ne s'annonçait pas fôlichon : visites interminables dans la belle-famille, taux d'alcoolémie ne descendant pas en dessous de 3g, repas légers à base de saucisses, charcuterie, jarrets de porcs et patates... Afin de mettre un peu d'animation, je décidai finalement de me consacrer à l'écriture d'un article sur la façon de se procurer de l'eau. Deux techniques avaient particulièrement attiré mon attention lors de mes lectures : la distillation de l'eau contenue dans le sol, et le recueil de l'eau issue de la respiration végétale.

Lire la suite...



 

 

Source: http://olduvai.e-monsite.com/pages/gestion-de-l-eau/eau-distillee-eau-issue-de-la-respiration-vegetale.html

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans Gestion de l'eau
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 16:29

1) Pourquoi pas solide ?

Croquer de la neige quand on a soif n'est vraiment pas conseillé... Ca n'apporte que peu d'eau, c'est déminéralisé, le froid bouffe la chaleur du corps, fait du mal à l'estomac et aux dents... vraiment en dernier recours. A l'inverse, quand il fait froid, boire chaud fait du bien. La neige fondue est donc ma méthode préférée en hiver !

Lire la suite...

 

 

Source: http://olduvai.e-monsite.com/pages/gestion-de-l-eau/boire-de-la-neige.html

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans Gestion de l'eau