Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SETH Survivalisme
  • SETH Survivalisme
  • : Avec la multiplication des risques naturels, conflictuels ou économiques, tout peut arriver à n’importe qui, n’importe quand et n’importe où. Pourtant même la pire des situations peut être surmontée si l’on a pris le temps de l’anticiper, d’y réfléchir, de chercher des solutions et des parades. Parcourez ces pages dans l’ordre chronologique, ou par thèmes, et découvrez comment faire face à une catastrophe. Ne soyez pas la victime, devenez le survivant !
  • Contact

notre sponsor

bandeau seth

Recherche

15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 08:01

kit-survie.jpgCHAPITRE 3

PLANIFICATION DE LA SURVIE ET TROUSSES DE SURVIE

1. La planification de la survie est essentiellement une prise de conscience du fait que pourrait se produire un événement qui nous placerait en situation de survie et, par conséquent, la prise de mesures visant à accroître nos chances de survie. En somme, planification de la survie signifie préparation.

 

2. On est bien préparé quand on possède les articles qui nous permettront de survivre et qu’on sait s’en servir. Les habitants des régions enneigées préparent leurs véhicules en vue des mauvaises conditions routières. Ils les équipent de pneus à neige, ajoutent à l’arrière un poids supplémentaire pour avoir une meilleure traction et emportent avec eux pelle, sel et couverture. Autre exemple de préparation : repérer les sorties de secours d’un aéronef lorsqu’on y monte avant le départ. Préparation peut aussi signifier connaître son itinéraire à l’avance et se familiariser avec la région. Enfin, la planification d’urgence est essentielle.

 

SECTION 1

 

L’IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION

 

3. Une planification préalable détaillée est essentielle dans toute situation potentielle de survie. Si vous pensez « survie » lors de la planification de vos missions, vos chances de sortir indemne en seront accrues s’il survient une urgence. Par exemple, si vous devez travailler dans un endroit à l’étroit et fermé qui limite ce que pouvez transporter avec vous, prévoyez un endroit où vous pourrez laisser votre sac à dos ou votre équipement de charge. Placez-le là où il sera facilement accessible sans toutefois empêcher une sortie rapide.

 

4. La médecine préventive est un aspect important de la planification préalable. Si vous avez prévenu tout problème dentaire et si vous avez reçu tous les vaccins nécessaires, vous serez moins exposé à d’éventuels problèmes médicaux et dentaires. En situation de survie, un problème dentaire réduit votre capacité de faire face aux autres problèmes. Si votre carnet de vaccination n’est pas à jour, il se pourrait que votre organisme ne soit pas immunisé contre certaines maladies courantes dans la région où vous vous rendez.

 

5. Il est tout aussi important de préparer et d’emporter une trousse de survie. Habituellement, tous les aéronefs militaires transportent une trousse de survie préparée en fonction du type de

région que l’appareil doit survoler. Il existe des trousses de survie en mer ou en pays chaud ainsi qu’une veste de survie pour aviateur (voir la description de ces trousses de survie et de leur contenu à l’Annexe A). Si vous n’êtes pas aviateur, vous n’aurez probablement pas accès à ces vestes et à ces trousses. Cependant, si vous savez ce qu’elles contiennent, vous pourrez plus facilement planifier et préparer votre propre trousse.

 

6. Même la plus petite trousse, si elle est bien préparée, devient inestimable en situation de survie. Avant de préparer votre trousse, toutefois, il vous faut étudier la mission de votre unité, le milieu opérationnel ainsi que l’équipement et les véhicules affectés à votre unité.

SECTION 2

 

LES TROUSSES DE SURVIE

 

7. La composition de votre trousse de survie doit être dictée par l’environnement dans lequel vous évoluerez. La quantité d’équipement à y inclure dépend de la manière dont vous prévoyez la transporter. Une trousse que vous prévoyez transporter vous-même doit être plus petite qu’une trousse transportée à bord d’un véhicule. Répartissez toujours les divers éléments de votre trousse de survie et gardez sur vous les articles les plus importants. Par exemple, gardez toujours

plan et boussole sur vous et placez les articles moins importants sur votre équipement de charge .Les articles encombrants devraient être placés dans votre sac à dos.

 

8. Lorsque vous préparez votre trousse de survie, choisissez des articles qui peuvent servir à plus d’une fin; entre deux articles ayant une même fonction, choisissez celui qui peut aussi servir à autre chose. N’emportez pas d’articles en double; votre trousse n’en serait que plus encombrante et plus lourde.

 

9. Votre trousse de survie peut être relativement simple. Il ne vous faut que des articles fonctionnels qui répondront à vos besoins et un contenant dans lequel les mettre. À cette fin, vous pouvez utiliser une boîte à pansements, une boîte de premiers soins, une cartouchière ou un autre type de boîte. Le contenant choisi evrait être :

 

a. Imperméable à l’eau ou étanche.

b. Facile à transporter et à attacher à votre corps.

c. Capable de recevoir des éléments de tailles diverses.

d. Durable.

 

10. Votre trousse de survie devrait contenir ce qui suit :

a. Des articles de premiers soins.

b. Des comprimés ou des gouttes pour purifier l’eau.

c. De l’équipement allume-feu.

d. Du matériel de signalisation.

e. Des articles nécessaires pour l’alimentation.

f. Des articles permettant de se mettre à l’abri.

 

11. Voici certains exemples de ces articles :

a. Un briquet, une allumette de métal, des allumettes à l’épreuve de l’eau.

b. Du fil de laiton pour collets.

c. Un miroir de signalisation.

d. Une boussole bracelet.

e. Du fil de pêche et pour collets.

f. Des hameçons.

g. Une bougie.

h. Une paire de jumelles de petite taille.

i. Des comprimés d’oxytétracycline (pour diarrhée ou infections).

j. Des comprimés pour purifier l’eau.

k. Une couverture solaire.

l. Des lames de rasoir chirurgicales.

m. Des diachylons de rapprochement.

n. Des condoms pour entreposer de l’eau.

o. Un tube de baume pour les lèvres.

p. Du fil et une aiguille.

q. Un couteau.

 

12. Ajoutez une arme uniquement si la situation l’exige. Lisez la partie du présent manuel qui

porte sur les techniques de survie et pratiquez-les. Tenez compte de la mission de votre unité et

de l’environnement dans lequel vous évoluerez. Préparez ensuite votre trousse de survie.

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans edc
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 15:32
Voici mon kit, comment il a été préparé, réfléchi, pour quelle utilisation.



Un kit de survie c'est quoi: c'est un lot d'outils et d'objets qui peuvent nous être utile en cas de pépin.
Les kits en tout genre sont en vogue parmi les personnes pratiquant les loisirs à risque et la "survie". Je ne fais pas exception... Je vous passe le cours détaillé et toutes les abréviations (BOB, EDC, SDC ...).
Par contre je suis absolument contre les trucs préfabriqué commercialisé, ça tape en plein dans le cliché du survivor. Par exemple tout ceux fabriqués aux USA comporte un kit de pêche, ça sert à quoi si le gars n'a jamais pêché de sa vie... En résumé c'est plein d'incohérence.
Un kit doit être fait par et pour son porteur.

Au départ mon kit était énorme, c'était comme si j'emmenais ma maison avec moi... Puis au fil du temps, des sorties, il a maigri, j'ai viré tout les trucs qui ne servaient à rien ou dont je pouvais me passer, j'ai rajouter quelques petits trucs pour le peaufiner et maintenant son contenu change très peu.
C'est une évolution normale, au début on est dans le fantasme, on met dedans tout les trucs qui pourraient servir puis petit à petit on affine ses besoins réels pour ne garder que l'essentiel.

Voici mon mien à moi:







Absent sur les photos: couverture de survie + savon de Marseille en copeaux dans un zip-lock qui sont dans une poche zippée de la pochette.
Poto 1 et 2: pochette maxpédition médic, dimenssions 20x15cm pour une dizaine de cm d'épaisseur, moins quand j'aurai changé mon poncho pour un golite plus compressible.
Photo 3:Ouvert: Poncho/tarp avec œillets + kit complet + doukdouk qui se loge sur la face avant dans un compartiment spécial (sous le scratch) et non visible sur le coté de la pochette une lampe Fenix E01 (1xAAA)

Photo 4: Détail du contenu: (quelques objets ont changé depuis, maglite et opinel remplacés)
Manque Cianule rouge IR (gros baton qui fait de la lumière quand on le casse), briquet avec aiguille à coudre et du fils nylon enroulé de tape orange, boussole fixé à l'avant de la pochette.

- bougie
- médicaments personnels
- filtre à thé (filtrage de l'eau)
- boite étanche avec bois gras et un tampax (allume feu ou absorbant en cas d'hémoragie)
- feuilles à rouler (pansement pour petites plaies et roulage de clope)
- miroir (signalisation ou pour les plaies non visible directement ex: dos, visage, etc)
- firestill + scie à métaux (allume feu)
- gel hydro-alcoolique (désinfectant pour les mains)
- gants vinyles
- starlight (petit batonnet qui brille quant on le "casse")
- sérum physiologique (netoyer une plaie, les yeux)
- 2 dose de biseptine (désinfectant incolore)
- bande
- sifflet (signalement)
- quelques mètres de paracord
- un sachet ziplock (stocker de l'eau, au pire emballer un petit membre sectionné) avec: 2 compresses stériles, une compresse imbibée d'alcool, pansements à découper, steristrip, pastilles micropure (désinfecter l'eau).
- pince à épiler
- petits ciseaux pointus.

A ceci s'ajoute mon téléphone portable, un bonnet, un shemag, une paire de gants, une gourde et ce qui traine dans mes poches.

Ce qui me permet de répondre aux trois priorités de survie (cf: règle des trois):
-se soigner en cas de blessure ou à défaut pouvoir contacter les secours, se signaler
Trousse de secours, téléphone portable, lampe, sifflet, miroir, fumée d'un feu*.
-se protéger des conditions climatiques
Poncho contre la pluie ou en tarp comme abris contre tout type d'éléments, couverture de survie, faire du feu* pour ce réchauffer.
-s'hydrater correctement
Filtre et micropure.

* Faire du feu est très règlementé dans notre pays!

Évidement l'équipement ne fait pas tout, bien au contraire, l'état d'esprit, les compétences acquises, sans oublier la préparation et la sécurité sont bien plus importants. Quelqu'un qui connait bien le terrain aura beaucoup plus de facilité à trouver de l'eau, un abri ou en fabriquer un. Celui qui maîtrise l'art du feu sera capable d'en allumer un en toute sécurité et ce quelque soit les conditions météo. Et le plus important, une personne qui fait attention et ne se met pas en danger à peu de risque de se blesser ou de se retrouver dans la merde. Etc...
Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans edc
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 15:19

Le survivaliste est toujours prêt à affronter une situation de survie dans la vie quotidienne. Il porte généralement sur lui un ensemble de petits objets utiles à la survie qui constituent l'Every Day Carrying (Porté Tous les Jours). Cela ne sert qu'une fois part an souvent, et même pas dans une situation de survie, mais si il en a cruellement besoin, l'EDC est là pour aider le survivaliste à se sortir d'une galère... Lire la suite.

 

 

Source: http://olduvai.e-monsite.com/pages/en-dehors-du-domicile/edc-every-day-carrying-kit-a-porter-sur-soi/ 

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans edc
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 07:54

Comme nous sommes tous d'accord pour dire que le matériel est ou sera indispensable pour s'assurer un minimum de confort ou carrément assurer notre survie ; le but de cet article est donc de déterminer quel matos peut s'avérer utile. Ce sont des listes non-exhaustives !

 

kit-de-survie-gelert.jpg 


EDC (Every Day Carry - kit que l'on a sur soi tout le temps):

Briquet BIC
Couteau fixe ou pliant (mais de qualité)
Lampe LED
Multitool
Sifflet à roulettes
Bandana
Couverture de survie

BOB (Bug Out Bag - sac permettant de fuir d'une zone de crise):

Fire-steel + magnésium
Allumettes tempêtes
Argent liquide
Lampe LED frontale
Trousse de premiers soins
Clé USB ou carte mémoire avec les scans des papiers importants ou photocopies
Filtre à pompe
Comprimés de purification de l'eau
Vache à eau ou bidon pliable
Gourde légère
Savon de Marseille (non parfumé de préférence)
Paire de jumelles robustes (c'est fragile ces trucs) ou mono-oculaire
Carte IGN du département ou de la région
Brosse à dent
Dentifrice
Papier toilette
Serviette de toilette
Corde de rappel 15m diam. 7/8 mm
Harnais de rappel léger
Mousquetons
Vêtements de rechange (surtout des chaussettes)
Radio FM-AM ( à manivelle )
Pelle pliante robuste
Duvet grands froids
Bâche 2x3m ou tarp
Cordelette
Piquets sardine
Gilet léger de signalisation fluo
Réchaud
Gamelle -> à défaut on prendra une boîte de conserve vide
Ouvre-boîtes
Rouleau de sacs plastiques


BDU (Battle Dress Uniform - la tenue adéquate pour s'extraire de la zone de crise):

Chaussures légères trail
Rangers
Ensemble veste/pantalon adapté aux conditions
climatiques
Brelages + poches
Sac d'hydratation
Guêtres
Guillie-suit
Chaussures de randos confortables et solides
Poncho robuste
Gant cuir/kevlar
Gants de manutention
Gants grands froids
Couvre-chef adapté à la saison
Bandana, foulard ou chèche

NBC (risques nucléaires, biologiques ou chimiques):

Masque à gaz
Duck-tape
Ensemble gore-tex

SURVIE DANS LA NATURE :

Couteaux à lame fixe
Protection contre les intempéries/abri (poncho)
Purification/transport de l'eau
Sac de couchage
Nécessaire de pêche

MATOS DIVERS :

Stock de bougies
Outillage divers (hache, marteau, pelle)
Moyens de défense (spray, électrochoc, et autres objets tabous)
Douche portative

VIE EN AUTARCIE :

Graines et semences
Système de chauffage/cuisson au bois
Système de récolte/traitement et stockage de l'eau
Terrain avec "cabane"
Des copains "autarcistes", "decroissantistes", "peakistes"
Des chiens de garde et de chasse
Outillage de jardinage (solides)
Volailles, lapins
Chèvres et/ou vache
Cheval ou âne
Stock d'allumettes
Stock de bougies
Carriole à bras
Vélo
Hache et scie et outils d'affûtage
Faux et accessoires
Outils de bricolage manuels (marteau, rabot, lime, ciseaux à bois, chignole, etc.)
Chaudrons ou marmites en fonte
Marmite Norvégienne
Moulin à céréales
Mortier, pilon
Couteaux, set complet avec le gros tranchoir
Bassines, tub, seaux, brocs, en métal
Livres de base (plantes et champignons, techniques traditionnelles, phytothérapie, apiculture, cultures, chimie de base, etc.)
Métier à tisser
Outils à filer
Nécessaire de couture (tissus, fil), y compris pour le cuir
Ciseaux
Rasoir de "sûreté" ou "coupe-choux"
Stock de papier et crayons
Contenants hermétiques (pots, bocaux, boîtes) pour la nourriture
Cordages divers
Stock de vêtements et chaussures
Stock de literie
Stock de savon de Marseille
Machine à coudre à pédale
Citerne de stockage d'eau

>>>>>Capausoleil et collectif.

 

Source: http://www.planete-revelations.com/t936-quel-materiel-faut-il-avoir

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans edc