Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SETH Survivalisme
  • SETH Survivalisme
  • : Avec la multiplication des risques naturels, conflictuels ou économiques, tout peut arriver à n’importe qui, n’importe quand et n’importe où. Pourtant même la pire des situations peut être surmontée si l’on a pris le temps de l’anticiper, d’y réfléchir, de chercher des solutions et des parades. Parcourez ces pages dans l’ordre chronologique, ou par thèmes, et découvrez comment faire face à une catastrophe. Ne soyez pas la victime, devenez le survivant !
  • Contact

notre sponsor

bandeau seth

Recherche

22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 15:32
Voici mon kit, comment il a été préparé, réfléchi, pour quelle utilisation.



Un kit de survie c'est quoi: c'est un lot d'outils et d'objets qui peuvent nous être utile en cas de pépin.
Les kits en tout genre sont en vogue parmi les personnes pratiquant les loisirs à risque et la "survie". Je ne fais pas exception... Je vous passe le cours détaillé et toutes les abréviations (BOB, EDC, SDC ...).
Par contre je suis absolument contre les trucs préfabriqué commercialisé, ça tape en plein dans le cliché du survivor. Par exemple tout ceux fabriqués aux USA comporte un kit de pêche, ça sert à quoi si le gars n'a jamais pêché de sa vie... En résumé c'est plein d'incohérence.
Un kit doit être fait par et pour son porteur.

Au départ mon kit était énorme, c'était comme si j'emmenais ma maison avec moi... Puis au fil du temps, des sorties, il a maigri, j'ai viré tout les trucs qui ne servaient à rien ou dont je pouvais me passer, j'ai rajouter quelques petits trucs pour le peaufiner et maintenant son contenu change très peu.
C'est une évolution normale, au début on est dans le fantasme, on met dedans tout les trucs qui pourraient servir puis petit à petit on affine ses besoins réels pour ne garder que l'essentiel.

Voici mon mien à moi:







Absent sur les photos: couverture de survie + savon de Marseille en copeaux dans un zip-lock qui sont dans une poche zippée de la pochette.
Poto 1 et 2: pochette maxpédition médic, dimenssions 20x15cm pour une dizaine de cm d'épaisseur, moins quand j'aurai changé mon poncho pour un golite plus compressible.
Photo 3:Ouvert: Poncho/tarp avec œillets + kit complet + doukdouk qui se loge sur la face avant dans un compartiment spécial (sous le scratch) et non visible sur le coté de la pochette une lampe Fenix E01 (1xAAA)

Photo 4: Détail du contenu: (quelques objets ont changé depuis, maglite et opinel remplacés)
Manque Cianule rouge IR (gros baton qui fait de la lumière quand on le casse), briquet avec aiguille à coudre et du fils nylon enroulé de tape orange, boussole fixé à l'avant de la pochette.

- bougie
- médicaments personnels
- filtre à thé (filtrage de l'eau)
- boite étanche avec bois gras et un tampax (allume feu ou absorbant en cas d'hémoragie)
- feuilles à rouler (pansement pour petites plaies et roulage de clope)
- miroir (signalisation ou pour les plaies non visible directement ex: dos, visage, etc)
- firestill + scie à métaux (allume feu)
- gel hydro-alcoolique (désinfectant pour les mains)
- gants vinyles
- starlight (petit batonnet qui brille quant on le "casse")
- sérum physiologique (netoyer une plaie, les yeux)
- 2 dose de biseptine (désinfectant incolore)
- bande
- sifflet (signalement)
- quelques mètres de paracord
- un sachet ziplock (stocker de l'eau, au pire emballer un petit membre sectionné) avec: 2 compresses stériles, une compresse imbibée d'alcool, pansements à découper, steristrip, pastilles micropure (désinfecter l'eau).
- pince à épiler
- petits ciseaux pointus.

A ceci s'ajoute mon téléphone portable, un bonnet, un shemag, une paire de gants, une gourde et ce qui traine dans mes poches.

Ce qui me permet de répondre aux trois priorités de survie (cf: règle des trois):
-se soigner en cas de blessure ou à défaut pouvoir contacter les secours, se signaler
Trousse de secours, téléphone portable, lampe, sifflet, miroir, fumée d'un feu*.
-se protéger des conditions climatiques
Poncho contre la pluie ou en tarp comme abris contre tout type d'éléments, couverture de survie, faire du feu* pour ce réchauffer.
-s'hydrater correctement
Filtre et micropure.

* Faire du feu est très règlementé dans notre pays!

Évidement l'équipement ne fait pas tout, bien au contraire, l'état d'esprit, les compétences acquises, sans oublier la préparation et la sécurité sont bien plus importants. Quelqu'un qui connait bien le terrain aura beaucoup plus de facilité à trouver de l'eau, un abri ou en fabriquer un. Celui qui maîtrise l'art du feu sera capable d'en allumer un en toute sécurité et ce quelque soit les conditions météo. Et le plus important, une personne qui fait attention et ne se met pas en danger à peu de risque de se blesser ou de se retrouver dans la merde. Etc...

Partager cet article

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans edc