Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SETH Survivalisme
  • SETH Survivalisme
  • : Avec la multiplication des risques naturels, conflictuels ou économiques, tout peut arriver à n’importe qui, n’importe quand et n’importe où. Pourtant même la pire des situations peut être surmontée si l’on a pris le temps de l’anticiper, d’y réfléchir, de chercher des solutions et des parades. Parcourez ces pages dans l’ordre chronologique, ou par thèmes, et découvrez comment faire face à une catastrophe. Ne soyez pas la victime, devenez le survivant !
  • Contact

notre sponsor

bandeau seth

Recherche

16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 21:21

SECTION 7

LES TROUBLES D.ORIGINE ENVIRONNEMENTALE

123. Le coup de chaleur, l.hypothermie, la diarrhée et les parasites intestinaux sont des troubles d.origine environnementale auxquels on peut devoir faire face en situation de survie.

LE COUP DE CHALEUR

124. La défaillance du système de thermorégulation de l.organisme (température corporelle supérieure à 40,5 ºC [105 ºF]) cause un coup de chaleur. Le coup de chaleur n’est pas toujours précédé des autres malaises causés par la chaleur, comme les crampes ou la déshydratation. Les signes et les symptômes du coup de chaleur sont les suivants :

a. visage enflé et écarlate

b. rougeur du blanc des yeux

c. absence de sudation

d. inconscience ou délire (qui peuvent entraîner la pâleur du visage, une coloration

bleue des lèvres et des lits unguéaux [cyanose] et peau froide).

125. Durant le retour à la température normale, attendez-vous aux phénomènes suivants :

a. vomissements

b. diarrhée

c. agitation

d. frissonnement

e. cris

f. inconscience prolongée

g. phénomène de rebond dans les 48 heures

h. arrêt cardiaque (soyez prêt à faire la RCR).

L.HYPOTHERMIE

126. L.hypothermie se définit comme l.incapacité de l.organisme à maintenir la température corporelle à 36 ºC (97 ºF). Elle peut être causée par une exposition plus ou moins prolongée à des températures fraîches ou froides. La déshydratation et le manque de nourriture et de repos prédisposent les survivants à l.hypothermie.

127. À la différence du coup de chaleur, il faut réchauffer la victime d.hypothermie petit à petit. Donnez-lui des vêtements secs. Remplacez les liquides perdus et réchauffez la victime.

NOTE

À ce stade la victime est en état de choc grave. Rafraîchissez-la aussi rapidement que possible en la plongeant dans un cours d.eau frais. À défaut de cours d.eau, aspergez-la d.urine, d.eau ou, à tout le moins, appliquez des compresses humides et fraîches à toutes les articulations, particulièrement le cou, les aisselles et l.aine.Assurez-vous de mouiller la tête de la victime. La déperdition de chaleur par le cuir chevelu est grande. Faites des intraveineuses et donnez des liquides à boire.

Vous pouvez aussi éventer la personne.

NOTE

Traitez la déshydratation par l.eau légèrement salée.

LA DIARRHÉE

128. La diarrhée est un malaise banal et invalidant causé par un changement d.eau ou de nourriture, la consommation d.eau contaminée ou d.aliments gâtés, la fatigue ou l.utilisation de couverts sales. Vous pouvez éviter la plupart de ces causes en suivant les principes de la médecine préventive. Si toutefois vous avez la diarrhée et que vous n.avez pas de médicaments anti-diarrhéiques, un des traitements qui suivent pourra vous aider :

a. Limitez votre consommation de liquides pendant 24 heures.

b. Buvez une tasse de thé fort toutes les deux heures jusqu.à ce que la diarrhée

diminue ou disparaisse. L.acide tannique du thé aide à combattre la diarrhée.

Vous pouvez aussi obtenir de l’acide tannique en faisant bouillir l.écorce interne d.un arbre feuillu pendant au moins deux heures. c. Préparez une solution faite d.une poignée de craie, de charbon de bois ou d.os séché moulu et d.eau traitée. Si vous avez du marc de pommes ou des zestes d.agrumes, ajoutez-en une part égale à la mixture pour la rendre plus efficace. Prenez deux cuillerées à soupe de cette préparation toutes les deux heures jusqu.à ce que la diarrhée diminue ou disparaisse.

LES PARASITES INTESTINAUX

demedicina_com_wp-content_uploads_angilostoma_thumb.jpg129. En prenant quelques précautions, on peut en général éviter l.infestation par les vers et les autres parasites intestinaux. Ne marchez jamais pieds nus. La meilleure façon de prévenir les parasites intestinaux est d.éviter de consommer de la viande ou des légumes crus contaminés par les eaux d.égout brutes ou les eaux vannes qui ont servi d’engrais. Si vous étiez malgré tout infesté sans avoir les médicaments appropriés à votre disposition, vous pourriez avoir recours à divers médicaments maison. Gardez à l.esprit que le principe de ces médicaments est l.altération de l.environnement du tube digestif. Voici quelques-uns de ces remèdes empiriques que vous pourriez utiliser :

a. L.eau salée. Buvez 1 litre d.eau dans lequel vous aurez dissous 4 cuillerées à soupe de sel. Ne répétez pas ce traitement.

b. Le tabac. Mangez 1 ou 1,5 cigarette. La nicotine des cigarettes détruira les vers ou les paralysera assez longtemps pour que votre organisme les élimine. Si l.infestation est grave, répétez le traitement dans les 24 à 48 heures qui suivent, mais pas plus tôt.

c. Le kérosène. Buvez 2 cuillerées à soupe de kérosène mais pas plus. Au besoin, vous pouvez répéter le traitement après 24 à 48 heures. Prenez garde de ne pas inhaler les émanations qui peuvent irriter les poumons.

d. Les piments forts. Les piments sont efficaces seulement s.ils font partie de votre alimentation usuelle. On peut les manger crus ou les ajouter aux soupes, au riz aux plats de viande. Les piments créent un environnement défavorable à l.attachement des parasites.

LES PLANTES MÉDICINALES

130. Les prodiges opérés par les médicaments, les laboratoires et l.équipement modernes nous ont fait oublier la médecine empirique traditionnelle fondée sur la fermeté de caractère, le bon sens et quelques remèdes simples. Pourtant, dans beaucoup de régions du monde, les gens recourent toujours aux « sorciers » ou aux guérisseurs locaux pour guérir leurs maux. Beaucoup des plantes médicinales et des traitements qu.ils utilisent sont aussi efficaces que les médicaments les plus modernes à notre disposition. En fait, beaucoup de médicaments modernes sont tirés de plantes médicinales par raffinage.

MISE EN GARDE

N.utilisez toutefois les plantes médicinales qu.avec la plus grande prudence et seulement quand les fournitures médicales manquent ou sont en quantités limitées. Certaines plantes médicinales sont dangereuses et peuvent aggraver le mal, voire entraîner la mort. Pour en apprendre plus sur les traitements de base à l’aide des plantes médicinale, voir le chapitre 9, « Survivre à l’aide des plantes ».

Partager cet article

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans médical