Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SETH Survivalisme
  • SETH Survivalisme
  • : Avec la multiplication des risques naturels, conflictuels ou économiques, tout peut arriver à n’importe qui, n’importe quand et n’importe où. Pourtant même la pire des situations peut être surmontée si l’on a pris le temps de l’anticiper, d’y réfléchir, de chercher des solutions et des parades. Parcourez ces pages dans l’ordre chronologique, ou par thèmes, et découvrez comment faire face à une catastrophe. Ne soyez pas la victime, devenez le survivant !
  • Contact

notre sponsor

bandeau seth

Recherche

16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 20:51
SECTION 6
 
LES PLAIES
 
101. La plaie est une rupture des tissus mous du corps. Il peut s’agir aussi bien de plaies ouvertes que de maladies de peau, de gelures, du pied des tranchées ou de brûlures.
 
NOTE
Si les secours médicaux se trouvent à plus d.une heure, faites une incision (pas plus longue que 6 mm et plus profonde que 3 mm) sur chaque perforation, en coupant juste assez profondément dans la première et la deuxième couche de l.épiderme pour élargir les marques laissées par les crochets. Placez une ventouse sur la morsure et assurez-vous d.avoir un joint hermétique. Aspirez trois ou quatre fois le site de la morsure.
 N.utilisez votre bouche pour aspirer le venin qu.en dernier recours et seulement si vous n.avez aucune plaie buccale ouverte.
 
Crachez le sang que vous aurez aspiré et rincez-vous la bouche à l.eau.
Cette méthode permet de retirer de 25 à 30 pour cent du venin.
 
LES PLAIES OUVERTES
 
plaie-menton-par-derive-de-longboard-res.jpg102. Dans les situations de survie, les plaies ouvertes sont graves, non seulement en raison des
lésions tissulaires et des pertes de sang, mais aussi des risques d.infection qu’elles occasionnent.
Les bactéries présentes sur l.objet qui a causé la blessure, sur la peau et les vêtements du blessé
ou sur les corps étrangers et les saletés qui entrent en contact avec la plaie peuvent causer l.infection.
 
103. En soignant une plaie de la bonne façon, on peut réduire la contamination et favoriser la guérison. Il faut nettoyer la plaie le plus rapidement possible :
 
a. Enlevez les vêtements ou coupez-les autour de la plaie.
b. Recherchez toujours un point de sortie si un objet tranchant, un coup de feu ou un projectile a causé la plaie.
c. Lavez soigneusement la peau autour de la plaie.
d. Rincez (sans frotter) la plaie avec de grandes quantités d.eau sous pression. À
défaut d.eau, vous pouvez utiliser de l.urine fraîche.
 
104. Le « traitement ouvert » est la méthode la plus sûre de soigner les plaies dans une situation de survie. N.essayez pas de recoudre la plaie en faisant une suture ou en recourant à une autre méthode semblable. Laissez la plaie ouverte afin de permettre l.écoulement du pus résultant de l.infection. Tant que le pus peut s.écouler, la plaie ne mettra généralement pas la vie de la victime en danger, quelle que répugnante que soit son apparence ou son odeur.
 
105. Couvrez la plaie d.un pansement propre. Placez un bandage sur le pansement pour le maintenir en place. Changez le pansement tous les jours et observez les signes d.infection.
 
106. Si la plaie est béante, vous pouvez réunir les bords avec du sparadrap coupé en forme de
« papillon » ou d.« haltère »
 
107. En situation de survie, il est presque inévitable que la plaie s’infecte plus ou moins. La
douleur, l.enflure, une rougeur autour de la blessure, l.élévation de la température et la présence
de pus dans la blessure ou sur le pansement sont des signes d’infection.
 
108. Pour traiter une plaie infectée :
 
a. Placez une compresse chaude et humide directement sur la plaie; changez-la
quand elle refroidit. Procédez ainsi pendant 30 minutes, trois ou quatre fois par
jour.
b. Drainez la plaie infectée. Ouvrez-la et explorez-la délicatement avec un
instrument stérile.
c. Pansez la plaie et bandez-la.
d. Buvez beaucoup d.eau.
 
1-copie-6.jpg
 
Figure 4.7 : Diachylon de rapprochement
 
999-1156.jpg
 
 
109. Continuez le traitement tous les jours jusqu.à la disparition de tous les signes d.infection.
 
110. Si vous n.avez pas d.antibiotiques à votre disposition, que la plaie s.est gravement infectée, qu.elle ne guérit pas et qu.un débridement est impossible, envisagez, en dépit de ses risques, un traitement par les asticots :
 
a. Exposez la plaie aux mouches pendant une journée, puis couvrez-la.
b. Vérifiez tous les jours la présence d.asticots.
c. Une fois que les asticots se développent, gardez la plaie couverte, mais examinez la tous les jours.
d. Retirez tous les asticots dès qu’ils auront complètement nettoyé le tissu nécrosé, et
avant qu.ils ne s.attaquent au tissu sain. Une intensification de la douleur et la
présence de sang rouge vif dans la blessure indiquent que les asticots ont atteint le
tissu sain.
e. Rincez la plaie à maintes reprises avec de l.eau stérile ou de l.urine fraîche pour
enlever les asticots.
f. Examinez la plaie toutes les quatre heures pendant plusieurs jours afin de vous
assurer que tous les asticots ont bien été enlevés.
g. Bandez la plaie et traitez-la comme toute autre plaie. Elle devrait guérir
normalement.
 
LES MALADIES DE PEAU
 
111. Bien qu’ils dégénèrent rarement en graves problèmes de santé, les furoncles, les infections fongiques et les éruptions entraînent néanmoins des malaises et vous devriez les soigner.
 
Les furoncles
furoncle-e1285514333784.jpg112. Appliquez des compresses chaudes afin de favoriser l.apparition du bourbillon. Ouvrez
ensuite le furoncle à l.aide d.un instrument stérile comme un couteau, un fil métallique, une
aiguille. Nettoyez soigneusement le pus à l.eau et au savon. Couvrez le site du furoncle et
examinez-le à intervalles réguliers afin de vous assurer que l.infection ne progresse plus.
 
Les infections fongiques
 
113. Gardez la peau propre et sèche et exposez autant que possible la région infectée au soleil.
Ne grattez pas la région affectée. Au cours du conflit en Asie du Sud-Est, les soldats ont utilisé
des poudres antifongiques, du détersif, de l.eau de Javel, de l.alcool, du vinaigre, de l.eau salée
concentrée et de l.iode pour traiter, avec plus ou moins de succès, les infections fongiques.
Comme avec toutes les méthodes de traitement « non conventionnelles », il faut agir avec
précaution.
 
Les éruptions cutanées
 
dos allergie peazu114. Pour traiter efficacement une éruption cutanée, il faut d.abord en déterminer la cause, ce
qui n.est pas toujours facile même dans les meilleures conditions. En général, appliquez les
principes suivants :
 
a. Si l.éruption suinte, gardez-la au sec.
b. Si elle est sèche, gardez-la humide.
c. Ne vous grattez pas.
 
115. Pour assécher les éruptions suintantes, utilisez une compresse de vinaigre ou d.acide tannique provenant de l.infusion dans l.eau bouillante de thé, de glands ou d.écorce d.arbres feuillus. Gardez humide les éruptions sèches en étendant sur les parties affectées une petite quantité de gras animal fondu.
 
116. Souvenez-vous de traiter les éruptions comme des plaies ouvertes : lavez-les et pansez-les
tous les jours. Beaucoup de substances qui peuvent servir d.antiseptiques pour traiter les blessures sont à la disposition des survivants dans la nature ou en captivité :
 
a. Les tablettes d.iode. Utilisez de 5 à 15 tablettes dans un litre d.eau pour obtenir
un bon produit de rinçage pendant la guérison des blessures.
b. L.ail. Frictionnez-en la blessure ou faites-le bouillir pour en extraire les huiles et
utilisez l.eau pour rincer les parties affectées.
c. L.eau salée. Utilisez de 2 à 3 cuillerées à soupe de sel par litre d.eau pour
détruire les bactéries.
d. Le miel. Utilisez-le pur ou dissous dans l.eau.
e. La sphaigne. Source naturelle d.iode, elle se trouve dans toutes les régions
marécageuses du monde. Utilisez-la comme pansement.
 
117. Encore une fois, utilisez les préparations non commerciales avec prudence.
 
LES GELURES
 
250px-Frostbitten_hands.jpg118. Ce type de lésion résulte de la congélation des tissus. La gelure superficielle n.atteint que
la peau, qui prend un teint blafard et mat. La gelure profonde atteint les tissus sous-cutanés, qui
deviennent durs et difficiles à mouvoir. Les pieds, les mains et les parties exposées du visage
sont particulièrement vulnérables aux gelures.
 
119. En groupe, prévenez les gelures en tirant avantage du système de binôme. Examinez
souvent le visage de votre camarade et assurez-vous qu.il examine le vôtre. Si vous êtes seul,
couvrez de vos moufles, à intervalles réguliers, votre nez et la partie inférieure de votre visage.
 
120. N.essayez pas de dégeler les parties affectées en les plaçant près d.une flamme nue.
Frictionnez-les doucement dans l.eau tiède. Asséchez-les and placez-les contre votre peau pour
les réchauffer à la température du corps.
 
LE PIED DES TRANCHÉES (PIED D.IMMERSION)
 
a149311.jpg121. Ce trouble neuro-vasculaire résulte de l.exposition pendant des heures ou des jours à
l.humidité et à une température juste supérieure au point de congélation. Les nerfs et les muscles
surtout sont atteints, mais la gangrène peut se produire. Dans les cas extrêmes, la chair se
nécrose et l.amputation du pied ou de la jambe peut devenir nécessaire. La meilleure prévention
est de garder les pieds au sec. Ayez des chaussettes de rechange dans un emballage
imperméable. Séchez les chaussettes humides en les gardant contre votre corps. Lavez-vous les
pieds tous les jours et portez des chaussettes sèches.
 
LES BRÛLURES
122. Le traitement de campagne suivant pour les brûlures soulage quelque peu la douleur,
semble hâter la guérison et offre une certaine protection contre l.infection :
 
a. Tout d.abord, stoppez le processus de combustion. Éteignez le feu en retirant vos vêtements, en vous aspergeant d.eau ou de sable ou en vous roulant sur le sol.
Rafraîchissez la peau brûlée avec de l.eau ou de la glace. Pour les brûlures causées par le phosphore blanc, enlevez celui-ci avec des brucelles (pinces à épiler); ne vous aspergez pas d.eau.
 
b. Trempez pendant 10 minutes des pansements ou des chiffons propres dans une solution bouillante d.acide tannique (provenant de l.infusion de thé, d.écorce interne d.arbres feuillus ou de glands dans .eau bouillante).
c. Laissez refroidir les pansements ou les chiffons propres et appliquez-les sur les brûlures.
d. Traitez comme une plaie ouverte.
e. Remplacez les pertes liquidiennes.
f. Maintenez l.ouverture des voies aériennes.
g. Traitez l.état de choc.
h. Envisagez l.usage de la morphine, à moins que les brûlures ne se situent près du visage.

Partager cet article

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans médical