Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SETH Survivalisme
  • SETH Survivalisme
  • : Avec la multiplication des risques naturels, conflictuels ou économiques, tout peut arriver à n’importe qui, n’importe quand et n’importe où. Pourtant même la pire des situations peut être surmontée si l’on a pris le temps de l’anticiper, d’y réfléchir, de chercher des solutions et des parades. Parcourez ces pages dans l’ordre chronologique, ou par thèmes, et découvrez comment faire face à une catastrophe. Ne soyez pas la victime, devenez le survivant !
  • Contact

notre sponsor

bandeau seth

Recherche

16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 11:03

SECTION 5

 

LES MORSURES ET LES PIQÛRES

 

73. Les insectes et autres animaux nuisibles présentent un danger dans les situations de survie. Non seulement ils sont source d.irritation, mais ils sont souvent vecteurs de maladies qui, chez certaines personnes, provoquent de graves réactions allergiques. Dans beaucoup de régions du monde, vous serez exposés à des maladies graves et même fatales qui ne sont pas connues aux États-Unis.

 

maladie-lyme.png74. Les tiques sont des vecteurs de maladies, comme la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses, endémique dans plusieurs régions des États-Unis. Elles transmettent aussi la maladie de Lyme.

 

75. Les moustiques peuvent transmettre le paludisme, la dengue et plusieurs autres maladies.

 

76. Les mouches peuvent propager des maladies par contact avec des foyers d.infection. Elles sont des vecteurs de la maladie du sommeil, de la fièvre typhoïde, du choléra et de la dysenterie.

 

77. Les puces peuvent transmettre la peste.

 

78. Les poux peuvent transmettre le typhus et la fièvre récurrente.

 

79. La meilleure façon d.éviter les complications attribuables aux morsures et aux piqûres d.insectes est de recevoir régulièrement les immunisations appropriées (y compris les injections de rappel), d.éviter les régions infestées d.insectes, d.utiliser les moustiquaires et les insectifuges, et de porter des vêtements protecteurs.

 

80. Si un insecte vous mord ou vous pique, ne vous grattez pas, car vous pourriez vous infecter. Au moins une fois par jour, vérifiez qu.aucun insecte ne se trouve sur vous. Si vous trouvez des tiques sur votre corps, recouvrez-les d.une substance comme la Vaseline, une huile visqueuse ou la sève d.un arbre, qui les privera d.air. Privée d.air, la tique lâche prise et vous pouvez l.enlever. Prenez soin d.ôter toute la tique. Si vous en avez, utilisez des pincettes pour la saisir là où les pièces buccales s.attachent à la peau. N.écrasez pas le corps de la tique et lavez-vous les mains après sa manipulation. Nettoyez tous les jours la plaie laissée par la tique, jusqu.à sa guérison.

 

LE TRAITEMENT

 

81. Il est impossible de donner une liste complète des traitements de tous les types de morsures et de piqûres. En gros, soignez-les comme suit :

 

a. Si vous avez des antibiotiques à votre disposition, apprenez à les connaître avant

votre déploiement et utilisez-les.

 

b. L.immunisation préalable au déploiement peut prévenir la plupart des maladies banales transmises par les moustiques et certaines autres transmises par les mouches.

 

c. On peut généralement traiter les maladies communes transmises par les mouches

par la pénicilline ou l.érythromycine.

 

d. On peut traiter par la tétracycline la plupart des maladies transmises par les tiques,

les puces et les poux.

 

e. La plupart des antibiotiques sont offerts en comprimés de 250 milligrammes (mg)

ou de 500 mg. Si vous avez oublié la posologie exacte à administrer pour traiter une maladie, retenez que deux comprimés quatre fois par jour pendant 10 ou 14 jours suffisent généralement à détruire toutes les bactéries.

LES PIQÛRES D.ABEILLES ET DE GUÊPES

 

82. Si vous vous faites piquer par une abeille, retirez immédiatement l.aiguillon et la glande à

venin, si elle est présente, en grattant avec votre ongle ou la lame d.un couteau. N.écrasez pas

ou ne saisissez pas l.aiguillon ou la glande à venin, vous risqueriez d.inoculer davantage de

venin dans la blessure. Afin de réduire les risques de surinfection, lavez soigneusement le site de

la piqûre à l.eau et au savon.

 

83. Si vous savez que vous êtes allergique aux piqûres d.insectes ou si vous craignez de l.être, ayez toujours avec vous une trousse d.urgence pour piqûres d.insecte.

 

84. Vous pouvez soulager la démangeaison et la gêne causées par une piqûre d.insecte en

appliquant :

 

a. des compresses froides

b. une pâte rafraîchissante faite de boue et de cendres

c. du latex de pissenlit

d. de la chair de noix de coco

e. des gousses d.ail écrasées

f. de l.oignon.

 

LES MORSURES D.ARAIGNÉES ET LES PIQÛRES DE SCORPIONS

 

morsure-20d_araignee.jpg85. La veuve noire est une araignée caractérisée par une marque en forme de sablier rouge

sur l.abdomen. Seule la femelle mord, et sa morsure contient un venin neurotoxique. La douleur

initiale est légère, mais une douleur locale grave se développe rapidement. La douleur s.étend

petit à petit à l.organisme entier et s.installe dans l.abdomen et les jambes. Plusieurs symptômes

peuvent se manifester : crampes abdominales, nausée progressive, vomissements, éruption

cutanée, faiblesse, tremblements, sueurs et salivation. Un choc anaphylactique peut se produire.

Les symptômes commencent à s.atténuer au bout de quelques heures et disparaissent au bout de

quelques jours. Soignez l.état de choc. Tenez-vous prêt à administrer la RCR. Afin de réduire

le risque d.infection, nettoyez et pansez la région mordue. Il existe un antivenin.

 

86. L.agélène est une grosse araignée brune ou grise d.Australie. Les symptômes occasionnés par sa morsure et leur traitement sont les mêmes que ceux de la morsure de la veuve noire.

 

87. La recluse brune ou araignée violon est une petite araignée brun pâle caractérisée par la marque brun foncé en forme de violon qu.elle porte sur le dos. Sa morsure est indolore ou si peu douloureuse qu.elle passe inaperçue. Mais, au bout de quelques heures, une région rouge et douloureuse dotée d.un centre cyanosé et tacheté apparaît. Toutes les morsures ne provoquent pas de nécrose mais généralement, au bout de 3 à 4 jours, une région étoilée de couleur pourpre apparaît au site de la morsure. La région tourne au rouge foncé puis se dessèche au bout d.une semaine ou deux. Les bords de la croûte se détachent et laissent un ulcère ouvert. À ce stade, une surinfection et une tuméfaction des ganglions lymphatiques sont généralement visibles. La caractéristique la plus remarquable de la morsure de l.araignée violon est la production d.un ulcère qui ne guérit pas, mais persiste pendant des semaines, voire des mois. En plus de l.ulcère, on observe souvent une réaction systémique grave qui peut conduire à la mort. Les réactions (fièvre, frissons, douleurs articulaires, vomissements et éruption généralisée) se produisent principalement chez les enfants et les personnes affaiblies.

 

88. Les mygales sont de grosses araignées velues qui se trouvent surtout sous les tropiques. La plupart n.inoculent aucun venin, mais certaines espèces d.Amérique du Sud sont venimeuses. Elles sont dotées de grands crochets. Leur morsure s.accompagne immanquablement de douleur et d.une hémorragie, et il y a risque d.infection. Soignez les morsures de mygale comme une plaie ouverte et essayez de prévenir l.infection. Si des symptômes d.empoisonnement se manifestent, soignez la morsure comme celle de la veuve noire.

89. Tous les scorpions sont venimeux à divers degrés. Selon les espèces, il y a deux

réactions possibles :

 

a. Une grave réaction locale, accompagnée de douleur et d.une enflure autour du site de la morsure. Il arrive aussi que l.on ait une sensation de picotement autour de la bouche et d.épaississement de la langue.

 

b. Une réaction systémique grave, accompagnée ou non d.une légère réaction locale. Une douleur locale peut se faire sentir. La réaction systémique comprend les difficultés respiratoires, une sensation d.épaississement de la langue, les spasmes corporels, la salivation excessive, la distension gastrique, la vision double, la cécité, les mouvements involontaires rapides des globes oculaires, la miction et la

défécation involontaires, et l.insuffisance cardiaque. La mort est rare et frappe surtout les enfants et les sujets hypertendus ou affaiblis par la maladie.

 

90. Soignez les piqûres de scorpions comme une morsure de veuve noire.

 

LES MORSURES DE SERPENTS

 

venin_main.jpg91. En situation de survie, le risque de morsure de serpent est relativement minime lorsqu.on

connaît les différents types de serpents et leur habitat. Néanmoins, cela pourrait arriver et vous

devez savoir quoi faire. Il est rare que l.on meure d.une morsure de serpent. Plus de la moitié

des victimes ne présentent que des signes d.empoisonnement légers ou nuls et environ le quart

seulement subit un empoisonnement systémique grave. Toutefois, dans une situation de survie,

le risque de morsure de serpent peut affecter le moral et, à défaut de prendre des mesures

préventives ou de savoir la soigner correctement, une morsure peut donner lieu à des drames

inutiles.

 

92. Dans le traitement d.une morsure de serpent, le premier souci est de limiter la quantité de

tissu détruit autour du site de la morsure.

 

93. Toute morsure d.animal peut s.infecter en raison des bactéries présentes dans la bouche

de l.animal. Que le serpent soit venimeux ou non, l.infection locale est en grande partie responsable des séquelles d.une morsure.

 

94. Le venin de serpent contient non seulement des poisons qui attaquent le système nerveux

central de la victime (neurotoxine) et la circulation sanguine (hémotoxine), mais aussi des

enzymes digestives (cytotoxines) qui aident le serpent à digérer sa proie. Ces poisons peuvent

entraîner la nécrose d.une grande surface de tissu, laissant une grande plaie ouverte. Faute de

soins, cette situation pourrait éventuellement exiger l.amputation.

 

95. Le choc et la panique de la personne mordue par un serpent peuvent également affecter

ses chances de survie. La surexcitation, l.hystérie et la panique peuvent en effet accélérer la

circulation sanguine et, par conséquent, l.absorption de la toxine par l.organisme. Les signes de

l.état de choc apparaissent dans les trente minutes qui suivent la morsure.

 

96. Avant de commencer à soigner la morsure, déterminez si le serpent est venimeux ou non.

La morsure d.un serpent non venimeux laisse la trace de rangées de dents. Celle d.un serpent

venimeux peut aussi laisser ce genre de trace, mais elle présentera en plus une ou plusieurs

marques de perforation causées par la pénétration des crochets. Les symptômes d.une morsure

venimeuse peuvent être une hémorragie spontanée du nez ou de l.anus, la présence de sang dans

l.urine ainsi qu.une douleur et, dans les minutes qui suivent et jusqu.à deux heures plus tard, une

enflure au site de la morsure.

 

97. Les difficultés respiratoires, la paralysie, la faiblesse, les contractions musculaires brèves

et saccadées, l.engourdissement sont aussi des effets des venins neurotoxiques. Ces signes se

manifestent de 1,5 à 2 heures après la morsure.

 

98. Si une personne a été mordue par un serpent venimeux, prenez les mesures suivantes :

 

a. Rassurez la victime et gardez-la immobile.

b. Préparez-vous à traiter un état de choc, à lui donner du liquide ou une injection

intraveineuse (iv).

c. Retirez les montres, bagues, bracelets et tout autre objet qui peuvent la serrer.

d. Nettoyez la morsure.

e. Gardez les voies aériennes ouvertes (surtout dans le cas d.une morsure près du

visage ou du cou) et tenez-vous prêt à faire le bouche-à-bouche ou la réanimation

cardio-respiratoire.

f. Installez une bande de constriction entre la blessure et le c.ur.

g. Immobilisez le site de la morsure.

h. Retirez le venin aussitôt que possible à l.aide d.un appareil de succion mécanique

ou en exerçant une pression sur le site de la morsure.

 

99. À ne pas faire!

 

a. ne pas donner de boissons alcoolisées ou de tabac à la victime;

b. ne pas lui administrer de la morphine ou tout autre dépresseur du système

nerveux central (SNC).

c. ne pas faire d.incisions profondes au site de la morsure (cela sectionne les

capillaires et donne au venin et à l.infection un accès direct à la circulation

sanguine);

d. ne pas porter les mains à son visage ou se frotter les yeux, car il pourrait s.y

trouver du venin; celui-ci peut causer la cécité;

e. ne pas percer les vésicules qui se forment autour du site de la morsure.

100. Après avoir soigné la victime selon les directives précédentes, prenez les mesures suivantes pour réduire les effets locaux de la morsure :

 

a. Si l.infection apparaît, gardez la plaie ouverte et propre.

b. Après 24 à 48 heures, utilisez la chaleur afin de prévenir la propagation de

l.infection locale. La chaleur aide aussi à extirper l.infection.

c. Couvrez la plaie d.un pansement sec et stérile.

d. Faites boire de grandes quantités de liquide à la victime jusqu.à la disparition de

l.infection.

Partager cet article

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans médical