Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SETH Survivalisme
  • SETH Survivalisme
  • : Avec la multiplication des risques naturels, conflictuels ou économiques, tout peut arriver à n’importe qui, n’importe quand et n’importe où. Pourtant même la pire des situations peut être surmontée si l’on a pris le temps de l’anticiper, d’y réfléchir, de chercher des solutions et des parades. Parcourez ces pages dans l’ordre chronologique, ou par thèmes, et découvrez comment faire face à une catastrophe. Ne soyez pas la victime, devenez le survivant !
  • Contact

notre sponsor

bandeau seth

Recherche

22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 12:28

coupe_menstruelle_aff.jpg

il est inutile de vous expliquer pourquoi elle est indipensable !!!

Kesako ?

Une petite coupelle (environ 4 à 5 cm de haut et 4 cm de diamètre), en forme de fleur de tulipe, qui permet de recevoir le flux de nos règles. Cette coupe remplace tampons et serviettes.

p1020666

Pourquoi ? Les avantages.

Au départ, par hasard, car je la découvre dans mon magasin bio. Intriguée, j’achète l’objet, me disant que si cela fonctionne réellement, c’est une révolution écologique et économique pour les femmes. J’avoue que j’étais quand même sceptique, me disant que si quelque chose comme ça fonctionnait cela ferait longtemps qu’il n’y aurait plus de tampons !
Et….cela fonctionne !!

Ecologiquement et économiquement parlant

Il suffit d’acheter UNE cup (cout moyen : entre 15 et 30 euros selon les cups) et il est possible d’utiliser cette unique cup pendant 15 années de règles (certains disent moins, d’autres plus…). Personnellement, j’utilise la mienne depuis 3 ans et je n’ai jamais eu de soucis. Je vous laisse maintenant faire le calcul des économies de tampons et de serviettes et surtout de tous ces déchets en moins (tampons, applicateurs, serviettes, emballages…)

Confort

Je trouve cela plus confortable qu’un tampon pour deux raisons. Tout d’abord, les tampons m’asséchaient et pouvaient du coup être irritants à la longue. Problème que je n’ai plus avec ma cup. D’autre part, je monte à cheval et là encore, la cordelette de mon tampon pouvait être irritante. Avec la cup, rien ne dépasse donc plus de problème.

Pratique

J’aime beaucoup voyager mais j’aimais beaucoup moins transporter mes boites de tampons ! Là encore, n’ayant plus que ma cup à prendre je trouve ça beaucoup plus pratique ! Je la vide une fois le matin et une fois le soir (il faut la changer toutes les 12heures maximum). Il me suffit d’avoir un peu d’eau pour la nettoyer et le tour est joué !

Règles abondantes

Ce n’est pas mon cas, mes apparemment, la coupe menstruelle convient très bien à celles qui ont des règles abondantes et qui devaient se changer très souvent dans la journée. A priori, les coupes peuvent avoir de plus grandes contenances que les tampons.

Les inconvénients

Car il y en a quand même…
Personnellement, j’ai eu du mal à la mettre au départ. Je suivais les conseils à la lettre, j’ai essayé toutes les techniques de pliages et toutes les positions (jusqu’à couchée sur le sol de ma salle de bain, ce qui me convenait le mieux au départ !) pendant plusieurs mois et il y avait souvent des jours où j’avais des fuites alors que j’étais sûre de l’avoir bien mise. Parfois, je passais même beaucoup de temps à essayer de la mettre mais elle se déployait mal si bien que je préférais retrouver mes ‘bons vieux tampons’. Cependant, je trouvais l’idée de cette coupe tellement géniale que j’ai persévéré jusqu’au jour où je n’ai plus eu de problème (au bout de 6 cycles environ). Moralité : il faut PERSEVERER, ca vaut vraiment le coup !!! Sachez quand même que j’ai conseillé cette coupe à des copines, qui l’ont essayé et adopté et qui n’ont jamais eu aucun souci pour la mettre, ni de fuites ! Je crois que cela dépend de notre morphologie et de la coupe que l’on choisit (il existe une quinzaine de marques sur le marché).
J’ai également entendu des problèmes de retrait du a l’effet ventouse. Personnellement, je n’en ai eu aucun.
Du coup, pour être à l’aise avec cette coupe, il faut aussi être à l’aise avec son intimité.

Les marques

J’ai essayé la divacup taille 1 que j’ai trouvé chez satoriz et qui me convient bien malgré mes difficultés au départ. J’ai tout de même choisit d’en racheter une (meluna cette fois, que j’ai trouvé sur internet) que je devrais recevoir d’ici peu… Il existe de nombreuses autres marques, commercialisées dans différents pays : fleurcup, lunacup, mooncup, yuuki, femmecup, miacup, keeper, Alicia, Mpower, shecup… Chacune a ses particularités : taille, forme, couleur, contenance, texture… il suffit de trouver chaussure à son pied (ou plutôt, cup à son vagin !)

Médicalement

Les avis sont partagés. Ma gynéco et mon médecin ne m’ont rien dit de spécial, même si elles ne connaissaient pas. Des personnes ont eu des avis négatifs de la part de médecins qui ne connaissaient pas. Ma tante est médecin généraliste et trouve cela très bien.

Pourquoi n’est-elle pas plus diffusée ?

Cela reste ma grande interrogation… La première coupe menstruelle a été commercialisée en 1867 ! Personnellement, je pencherai pour un lobby des fabriquant de tampons…Imaginez la catastrophe économique pour ces fabricants si toutes les femmes n’utilisaient plus que des cups… !

 

Mise en place

Avant votre premier essai, stérilisez votre coupe menstruelle. Il vous faudra peut-être plusieurs essais de pose et de retrait pour vous familiariser avec votre coupe. Et passez votre coupe sous l'eau tiède : l'insertion en sera plus agréable.

La pose de la coupe pas à pas :

  • La position la plus pratique est de se mettre accroupie, de plier en deux la coupe, d'écarter vos lèvres avec votre autre main et d'y insérer la coupe tout en maintenant celle-ci pliée en deux le plus longtemps possible dans votre vagin et de la relâcher doucement.
  • Avoir l'idée de viser le creux des reins permet une pose plus facile. Ne vous focalisez pas sur la taille de l'objet. C'est très souple. Le fait de la plier en deux permet l'insertion dans votre vagin, ensuite elle se dépliera à l'intérieur. Une fois insérée, il est conseillé de la faire pivoter, tourner (un quart de tour) afin qu'elle soit bien dépliée. Cela vous permet de vérifier qu'elle fait bien ventouse. Après l'avoir introduite, il est prudent de passer un doigt autour pour vérifier qu'elle s'est bien dépliée.
  • Les premiers essais font parfois un peu mal, et il n'est pas toujours agréable et/ou facile de l'insérer ou de la retirer. D'autant plus que le stress et l'appréhension peuvent contracter les muscles plus qu'on ne s'y attend. Mais cela ne dure pas.
  • Les réactions des débutantes :
    • « La première fois que j'ai essayé de la mettre, je n'ai même pas réussi à la rentrer ! J'étais peut-être contractée même si j'essayais d'être détendue » « Au début j'ai eu du mal... à la rentrer, mais surtout à la sortir » colibri.64
    • « C'est pas évident à mettre et surtout à enlever. Mais cela fait seulement un cycle et j'en suis super contente. »
    • « Donc une fois mis en place, je ne sentais plus rien au bout de 5mn, du moins pour les 2 ou 3 première insertions. Après, c'était immédiat. » Maryse
    • Lors du port de la coupe, il est normal de ressentir une gêne, celle-ci est alors due à la tige. Si cette gêne persiste après votre deuxième ou troisième insertion, coupez la moitié de la tige. Vous pourrez même par la suite la couper totalement. Notez que cette action est définitive ;)

Le retrait

  • En général, c'est cette étape qui est le plus redoutée.
    Mais c'est tout simplement dû à la fonction ventouse de la coupe. La coupe menstruelle doit son étanchéité au fait qu'elle fait ventouse. Donc n'essayez pas de tirer dessus pour la sortir, cela compliquerait les choses et la sensation serait très désagréable.
  • Et surtout : si vous avez du mal à l'enlever au début, ne stressez pas, ne vous énervez pas, ne prenez pas de fou rire : tout ça contracte les muscles et la fait remonter. Accroupissez-vous, détendez-vous, inspirez quelques minutes pour vous décontracter, poussez (comme si vous faisiez caca, c'est ultra efficace !) et laissez-lui le temps de descendre, pour l'approcher de la vulve, avant d'essayer à nouveau de l'attraper.
  • Une fois descendue, vous attrapez la tige ou directement la base de la coupe que vous pincez de vos deux doigts (pouce et index), et c'est à ce moment là qu'il suffit de la déplacer légèrement sur le côté, un coup à droite puis un coup à gauche, pour que l'air puisse passer et de ce fait, annuler l'effet ventouse.
  • Ensuite, il vous suffit de pousser un peu avec votre appareil génital, et de la tirer vers le bas pour la sortir en la gardant la plus droite possible pour ensuite pouvoir la vider.
  • Au début, il vous faudra un peu de temps pour l'enlever. Pour certaines personnes, elle peut glisser des doigts, c'est pour cela qu'il est très important de pincer la base de la coupe.

La tige ne sert pas pour le retrait en lui-même, elle sert uniquement au côté psychologique : « vais-je récupérer la coupe ? “ La tige sert à attraper la coupe avant de pouvoir en pincer la base. “ Enfin bref... c'est à ce moment là, en prenant l'habitude de saisir la cup à sa base, que j'ai cessé de sentir une gêne en la retirant. “ Clémentine

 

 

Source: http://www.consommerdurable.com/2010/05/remplacer-des-tampons-ou-des-serviettes-par-une-coupe-ou-coupelle-menstruelle-fleurcup-lunacup-mooncup-yuuki-femmecup-miacup-keeper-alicia-mpower-shecup-divacup-meluna/

Partager cet article

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans Hygiène et santé