Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SETH Survivalisme
  • SETH Survivalisme
  • : Avec la multiplication des risques naturels, conflictuels ou économiques, tout peut arriver à n’importe qui, n’importe quand et n’importe où. Pourtant même la pire des situations peut être surmontée si l’on a pris le temps de l’anticiper, d’y réfléchir, de chercher des solutions et des parades. Parcourez ces pages dans l’ordre chronologique, ou par thèmes, et découvrez comment faire face à une catastrophe. Ne soyez pas la victime, devenez le survivant !
  • Contact

notre sponsor

bandeau seth

Recherche

28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 06:43

 

socle-commun.jpg

 

Notre organisation sociale a créé et crée chaque jour des nouvelles aptitudes très spécialisées. Dans tous les domaines d'activité les connaissances se sont multipliées entraînant le nécessité de devoir disposer de professionnels experts maitrisant une partie du savoir dans leur champ de compétences.

Dans l'hypothèse d'une récession rapide due à la déplétion du pétrole, comme les dynausores, les grandes entreprises internationales pourraient disparaitre entrainant avec elles les structures dépendantes de leur organisation. Tel un jeu de dominos, toutes les entreprises délocalisées et toutes les structures spécialisées pourraient être touchées. S'il n'y a plus d'organisation économique permettant la création de richesses, la distribution de salaires, la collecte d'impôts et la redistribution de solidarité, c'est toute l'organisation de notre société qui est menacée.


En clair, immaginons que votre seule compétence soit intellectuelle, que vous n'ayez plus de salaire, plus aucune possibilité de trouver un emploi correspondant à vos capacités, plus d'assistance de solidarité... Vous seriez amenés à survivre par votre propre capacité. Dans ces conditions il n'est plus possible de sous-traiter ses incapacités puisque nous n'avons plus les moyens financiers de le faire. Il nous faut alors créer par nous même et assurer le maximum de savoirs faire de pratiques courantes.
Il devient alors plus important de savoir comment faire pousser un plant de tomates, comment monter un mur étanche avec les seuls moyens trouvés sur place ou comment mettre en place une éolienne que de maîtriser le droit des affaires ou l'histoire de l'art...

Quels seront demain les métiers qui seront préservés et utiles quand la plupart des qualifications actuelles pourraient devenir inutiles ?...
A cette question, la description du contexte de crise est important. Les réponses peuvent être différentes et surtout plus ou moins restreintes suivant que l'on se situe dans un contexte de récession légère ou profonde.
- Les compétences spécifiques indispensables :
- Les médecins, dentistes...
- Les compétences durables : (en vrac dans le désordre...)
- Les jardiniers, les paysans, les marins à voile...
- Les réparateurs et dépanneurs de tous les secteurs fondamentaux
- Les constructeurs de vélos.
- Les cordonniers.
- Les maréchaux-ferrants.
- Les éleveurs.
- Tous les métiers liés au bois.
- (...)

- Les qualifications adaptables :
- Ceux qui sauront à partir des moyens existants, recycler produits et matières premières...

Dans cet objectif d'acquisition de compétence, il semble nécessaire d'apprendre à réaliser par soi même les besoins de la vie courante; de nombreux sites peuvent vous y aider :
- On peut le faire
- Apprendre à tricoter
- Apprendre avec la vidéo : http://www.apprendrefacile.com/cours-video?id=tricoter-faire-une-augmentation-barre
On peut aussi ensuite faire des échanges de compétences :
- Banque du temps : un système d'échange de services sans échange d'argent.

Vous pouvez également apprendre à gérer et developper une ferme et ses cultures via un logiciel sur internet : http://www.simagri.com

... Une limite toutefois :
Dans l'hypothèse d'un éfondrement de notre économie et de nos structures, conserverons nous un accès à internet ? Ce n'est pas sur !
Dans le doute et l'incertitude, il est préférable de conserver et d'imprimer sur papier les principaux documents qui pourraient vous servir utlérieurement : guide du jardinage, fiche techniques de construction d'un four solaire, liste de trucs et astuces pratiques...

Si nous devions comparer notre capacité de production de richesses aujourd'hui au regard de celle produite par nos arrières grands parents, il n'y aurait pas de commune mesure mais nous pourrions additionner et soustraire les éléments intervenant dans le résultat comparatif :
- Pour demain, il faut soustraire à aujourd'hui la puissance et l'énergie bon marché procurée par le pétrole.
- Il faut également soustraire une grande partie du charbon que nous avons déjà extrait dans les accès faciles.
- Par contre nous pouvons ajouter un volume d'énergies (solaires et autres) que nos grands parents ne savaient pas exploiter.
- Nous pouvons retrancher dans l'actif de notre bilan, la capacité de nos anciens à travailler la terre avec un physique et une constitution qui n'avait rien à envier à la jeunesse actuelle; certes ils mouraient en moyenne beaucoup plus tôt, mais nous ne serions pas ou plus capables d'assumer les travaux pénibles qu'ils encaissaient sans manifestations syndicales.
- La plus grande chance que nous aurons demain, c'est cette formidable accumulation de savoirs qu'il nous est possible de transmettre rapidement : lorsqu'un paysan du cantal faisait une découverte intéressante pour améliorer la production ou la protection de ses plants de tomates, le paysan de Bretagne pouvait n'en avoir connaissance que quelques dizaines d'années plus tard. Pour ce qui nous concerne, un simple remède efficace et reconnu comme tel peut-être mmmédiatement être mis en oeuvre dans toute la france et dans le monde entier en quelques heures.

 

 

Source: http://s150878188.onlinehome.fr/Autarcies/index.php/6-les-comp%C3%A9tences

Partager cet article

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans les bases de survie