Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SETH Survivalisme
  • SETH Survivalisme
  • : Avec la multiplication des risques naturels, conflictuels ou économiques, tout peut arriver à n’importe qui, n’importe quand et n’importe où. Pourtant même la pire des situations peut être surmontée si l’on a pris le temps de l’anticiper, d’y réfléchir, de chercher des solutions et des parades. Parcourez ces pages dans l’ordre chronologique, ou par thèmes, et découvrez comment faire face à une catastrophe. Ne soyez pas la victime, devenez le survivant !
  • Contact

notre sponsor

bandeau seth

Recherche

19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 08:36

Le budget du survivaliste.




argent.jpg



Bonjour Volwest,

Je viens de lire ton dernier billet sur le couteau pliant Cold Steel Spartan et j'ai apprécié ta sincérité quant à son utilisation.
J'ai noté que tu penses que ce couteau : robuste, bonne prise en main mais de grande taille et peu adapté à la vie urbaine parisienne.
Aussi, tu parles de la FENIX LD10 comme moyen de défense et tu indiques que le prix de ce matériel est de l'ordre de 50$ (soit env. 40€).

Le hic, c'est qu'ici c'est beaucoup plus cher : pour cette lampe il faut compter dans les 50€. Et si on va plus loin, on voit que tout ce qui vient de chez toi est en gros 30% plus cher. Du coup, lorsque l'on met bout à bout l'ensemble du matériel que l'on doit/devrait avoir cela a un coût important.

Ceci amène mon sujet : le budget du survivaliste.

Je me pose des questions sur le budget survivaliste, combien ça coûte, que dois je acheter en 1er ?
- quel budget cela représente t il réellement (même si la sécurité de sa famille n'a pas de prix, cela peut être une difficulté pour son budget) ?

- Que dois je acheter en 1er pour ?

- Intérieur de la maison (protection, alimentation ...)
- Le matériel EDC/BOB
- Le matériel extérieur (réserve d'eau, culture permanente)
- Les armes

Je sais que le sujet est vaste, mais en cette période troublée (crise financière) cela devrait être abordé.

Merci pour ton écoute
Jean-Marie


-----------------------------------------------------------


Salut Jean-Marie,
Vaste sujet en effet...

En 1999, une grande partie du peuple américain a succombé a une panique généralisée. Que cette panique eut été fondée ou non, médiatisée ou non, dramatisée ou non, la plupart des citoyens se sont littéralement jetés sur la marchandise "survivaliste", espérant ainsi pouvoir gérer et survivre le passage a l'an 2000.

book-y2k.jpg



Bouffe lyophilisé, masques a gaz, matériel de premiers soins, bidons d'eau, duct tape, bâches et groupes électrogènes… étaient introuvables ou hors de prix en décembre 1999.

Ce phénomène d'urgence quant a la préparation ressurgit d'ailleurs régulièrement; une tempête de neige assez importante dans l'Est des USA, et en quelques heures c'est la totalité des supermarchés qui se vident…une pénurie d'essence aux pompes, et soudainement c'est la course au stockage.

rush.jpg



La préparation, et plus globalement le survivalisme, est donc pour le collectif quelque chose qui a du sens, mais seulement a la dernière minute, quand l'événement parait inévitable.
Qui ne voudrait pas avoir chez lui, a l'annonce d'énormes inondations et d'un effondrement des systèmes de support telle que la Nouvelle Orleans l'a subit en 2005, un matériel pouvant limiter notre exposition aux dangers, et donc influencer notre survie !


Le problème avec cette méthode "de la dernière minute", est qu'elle ne nous offre qu'une préparation spécialisée, et souvent inadaptée a d'autres éventualités. Dans le cadre du Y2K, qui n'a bien sur jamais eu lieu, ces survivalistes de la dernière minute ce sont retrouvés a maudire leurs investissements.

Pour mes camarades et moi même, Janvier 2000 aura été un mois formidable pour s'accaparer, a des prix dérisoires, une multitude de systèmes et de matériel.
Les masques a gaz vendus a plus de 150$ en décembre, étaient bradés a 30$ en Janvier ! Des caisses entières de MREs pouvaient être obtenues sur ebay pour 10$, soit 40 centimes le repas !

Le fait est, que s'investir dans la préparation est une chose qui prend du temps. Financièrement, il me parait évident que seuls les plus aisés pourront entreprendre une préparation complète et adaptée du jour au lendemain, tant la nature du matériel qui nous préoccupe est parfois de montants totalement abstraits.

Acheter 10 000 munitions de .223, un groupe électrogène au gaz naturel ou encore une panoplie de panneaux solaires suffisamment importante pour devenir indépendant de nos réseaux électriques, n'est tout simplement pas a la portée de tous…si en plus nos vies familiales imposent certaines réalités telles que le prêt sur la maison, les factures de téléphones, le budget nourriture ou encore le crédit de la voiture et l'essence qui va avec, il devient difficile de rationaliser la dépense de 4000$ en munitions !


Proposer un chiffre associé a la préparation, est alors impossible tant notre environnement, notre situation familiale, notre pouvoir d'achat ou encore la densité d'indépendance que nous voulons atteindre est changeante et personnelle.
Certains individus auront un budget total de 50$, et d'autre de plus d'un million !

Quel que soit notre pouvoir d'achat, notre situation familiale ou notre désire d'indépendance, il me parait important de ne pas succomber au phénomène Y2K, c'est a dire de succomber a une panique ou une urgence infondée et douteuse, nous amenant inévitablement a une gestion maladroite de notre budget survivaliste.

Une préparation raisonnée et établie sur un plan personnalisé, me parait donc être une approche financière de la prévoyance qui a du sens. Notre plan devrait refléter une gestion du risque adaptée a nos besoins, mais aussi et peut être surtout, refléter nos réalités économiques.

Nous plonger dans une situation financière instable (c'est a dire accumuler des dettes), sous prétexte que la fin du monde tel que nous le connaissons est inévitable et qu'il est urgent de nous préparer a la survie, est tout simplement inacceptable.

dette.jpg




La première chose qu'il nous faut explorer est la probabilité.
S'équiper en matériel nucléaire, biologique et chimique (combinaisons et systèmes respiratoires par exemple…) pourrait sembler être une priorité pour certains, mais la probabilité d'un événement de cette nature reste minime si nous comparons ces événements a la perte d'un emploi, a une coupure d'eau, aux accidents de la route, a l'inflation de nos ressources alimentaires, aux confrontations physiques ou aux incendies par exemple.

Le développement de notre préparation, devrait alors refléter ces probabilités et donc nous amener a cerner certaines priorités, et plus pertinemment personnaliser nos systèmes.
N'oublions pas non plus que la gestion du risque est de 5 sphères;
1- Personnelle.
2- Locale.
3- Régionale.
4- Nationale.
5- Globale.

La priorité d'une famille peut des lors être d'un déménagement par exemple, et le budget survivaliste uniquement orienté sur la sécurisation d'une position géographique précise pouvant minimiser notre exposition a certaines probabilités.
Cette démarche peut être pertinente si nous habitons a 1km d'une centrale nucléaire par exemple, si nous résidons dans un quartier a haut risque de troubles civils et d'une densité de population importante, ou encore si nous vivons dans une zone inondable.
Un déménagement, peut ici être une solution survivalistique totalement fondée.

Une autre famille découvrira que ses priorités doivent intégrées une organisation de l'eau, de la nourriture et de l'énergie pouvant accaparer la totalité du budget par la mise en place de cuves, de jardins et de systèmes énergétiques autonomes et durables…et une autre famille encore se pencher sur une préparation minimaliste et principalement tourné vers un événement de niveau vert, avec, entre autre, la mise en place de simples réserves d'eau et de nourriture de quelques jours.

P1010278.JPG



Si nous nous basons maintenant sur une logistique du vital, tout en gardant a l'esprit certaines limitations budgétaires, il me parait des lors normal de nous pencher sur une préparation de l'essentiel.

Maslow.jpg



Une famille typique n'aura qu'un budget extrêmement limité pour la préparation. La bonne nouvelle, c'est que la plupart de nos domiciles sont déjà de ressources plus ou moins adaptées a cet univers de l'essentiel, et une simple redistribution de 5E par semaine durant quelques mois devrait pouvoir sécuriser un minimum de ressources pour une autonomie familiale de 10 jours.



1- Le domicile.

le+domicile.jpg



Nos domiciles regorgent de ressources.
Pour la plupart d'entre nous, un simple inventaire devrait nous révéler certaines lacunes.

Si nous avons un ballon d'eau chaude, une bouteille d'eau de Javel pour moins de 5E est suffisante pour avoir une réserve d'eau potable au cas ou un événement de courte durée tel qu'une coupure d'eau ou une contamination des réseaux venait a menacer ce vital.

A raison de 4L d'eau potable par personne et par jour, une réserve de 160L pour une famille de 4 personnes devrait venir supporter notre ballon d'eau chaude, et peut être obtenue par le recyclage de nos bouteilles en plastiques, et le traitement par l'eau de Javel.

Le cout de cette autonomie en eau est donc minime, et pourtant ce geste est sans aucun doute des plus important aujourd'hui, et donc notre priorité.

P1050729.JPG



Pour la nourriture, la plupart d'entre nous avons déjà dans nos placards une petite réserve de quelques jours. 5E par semaine, et si nous appliquons la méthode "photocopie" d'aliments consommés régulièrement, devrait nous voir atteindre une autonomie nutritionnelle de 10 jours en peu de temps.

La méthode "photocopie" est tout simplement l'achat en double des produits que nous consommons régulièrement. Si nous achetons un paquet de pâte par semaine, nous achetons maintenant 2 paquets de pâtes.
L'important ici, est de ne pas tomber dans le piège d'acheter des aliments qui ne font pas partit de nos habitudes alimentaires.
Acheter ce que nous mangeons régulièrement, et manger ce que nous achetons, est le meilleur moyen d'arriver a un stocke de nourriture adapté et personnalisé, tout en faisant des économies sur le long terme, puisque nous sommes capables ici de mettre en place une rotation de nos ressources alimentaires, et donc de minimiser la perte par exemple.

P1000109.JPG



L'achat d'un réchaud de camping est primordial. Ce système est important, car il nous permet une autonomie énergétique des plus vitale. Pouvoir préparer notre nourriture et faire bouillir de l'eau indépendamment de nos systèmes de support est la base de nos besoins physiologiques.
Les magasins de seconde main ou les sites comme ebay sont parfait pour ce genre de matériel, et une autonomie énergétique de 10 jours devrait pouvoir être sécurisée pour moins de 20E.

coleman5.JPG



Eclairage autonome, détecteurs de fumées a piles et extincteurs d'incendies, me semblent être les prochaines priorités, et le budget devra ici s'étaler sur plusieurs mois.
Cet investissement, et si nous le comparons au cout de la perte totale de nos biens, est tout simplement ridicule.
Un extincteur ABC de 2L et de bonne qualité et un détecteur de fumée devrait couter dans les 40E.

En plus de moyens pouvant prévenir et réduire les probabilités ci-dessus, la construction d'une trousse de premiers soins est sans doute la prochaine étape.
Même si nous pouvons acheter une trousse de secours déjà toute faite pour quelques Euros, il me parait plus adapté d'en construire une par nous même. Cette personnalisation aura l'avantage de modeler la trousse aux besoins spécifiques de notre famille, et donc d'éviter l'achat de matériels qui ne nous servira sans doute jamais, ou encore un matériel déjà présent dans nos tiroirs comme une paire de ciseau par exemple.

Le budget pour ce système varie, la notre a été développée sur des mois, avec l'achat d'une pièce par semaine. Au final, il n'est pas rare de voir nos trousses de secours dépassées les 50E, mais cet investissement est tout a fait légitime, si nous considérons la probabilité de voir nos services d'urgences et de santés imploser (Japon, Katrina, Tunisie, Haiti…).

P1010255.JPG



La dernière priorités est de l'argent même.
Non seulement nous devrions avoir un peu d'argent liquide a la maison, mais il serait peut être temps de diversifier nos portefeuilles.
Le montant est ici personnel, mais il devrait suffire a nous donner quelques jours d'avance au cas ou nos distributeurs de billets seraient affligés par une coupure de courant par exemple, ou encore nous offrir la possibilité de passer une ou deux nuits dans un hôtel, acheter de la nourriture ou louer une voiture.

En plus d'un peu de liquide a la maison, limiter l'impact de l'inflation me semble aujourd'hui pertinent. L'Argent métal est ici parfait, puisque contrairement a l'or il peut être sécurisé sur des montants tout a fait corrects, et de plus, nous ne nous soumettons pas a des risques de dévaluations importants.
Si tout le monde ne peu pas investir dans une once d'or a plus de 1000E, et au passage je refuse de payer ce prix, beaucoup seront capables de se construire une petite réserve d'Argent métal sous forme de pièces telles que les Hercule 50F par exemple.

P1030566.JPG



Tout comme avec notre trousse de secours principale de niveau 2, notre argent métal a été sécurisé sur plusieurs années ! Souvent une pièce a la fois…
Au passage, une pièce en argent fait un excellent cadeau. Mes grands parents préféraient me donner une pièce en argent pour Noel qu'un jouet, et j'ai toujours trouvé ce geste fantastique.



2- Le matériel d'évacuation et l'EDC.

urbain.jpg



L'EDC étant un système modulaire et personnalisé, il peut être développé et amélioré dans le temps. Le pilier de l'EDC aujourd'hui reste notre portable. Si nous n'avons pas cet outil, certaines compagnies offrent des téléphones prépayés pouvant être intéressants, puisque nous ne sommes pas ici sur un forfait mensuel.

En plus du portable, un peu d'argent liquide me parait essentiel…encore une fois pour sécuriser un taxi ou toute autre commodité pouvant influencer notre cercle d'action immédiat.

Apres le portable et un peu de liquide, nos EDC peuvent évoluer tranquillement, et intégrer des systèmes plus complexes comme une pince multifonctions par exemple, ou encore du matériel de défense personnelle comme une lampe tactique et une gazeuse ( outils devenant prioritaires en milieu urbains ).
Malheureusement, ces outils extrêmement performant et de qualité ne peuvent pas véritablement être substitués par des outils plus commun et donc meilleur marché…encore qu'une simple pince a 5E dans une quincaillerie est capable de faire des miracles et rivaliser avec nos pinces multifonctions.

P1010358.JPG



Le sac d'évacuation devrait être un condensé des ressources du domicile; eau, énergie, régulation de la température, nourriture et premiers soins…mais aussi un kit administratif, malheureusement souvent délaissé par la machine survivaliste.

P1010202.JPG



La aussi le budget est capable d'atteindre des sommes pouvant paraitre exorbitantes. Le sac a dos peu, a lui tout seul, nous couter plus de 200E !
Si nous ajoutons un système de filtration et une gamelle en titane par exemple, le sac d'évacuation devient un trou noir budgétaire.

Notre solution pour la construction de nos sacs d'évacuation aura été de marier la préparation a nos loisirs. Puisque nous sommes campeurs, nous avons réorienté notre matériel de camping a nos sacs d'évacuation.
Ce détournement de fond n'a donc eu qu'un impact limité sur notre budget survivaliste, puisque quoi qu'il arrive nous utilisions déjà la plupart des systèmes pour nos sorties dans la verte.

Adapter un matériel déjà présent est important, et devrait limiter la casse.

Pour un sac d'évacuation plus souple avec notre budget, voici un article qui devrait t'intéresser;



3- Le matériel extérieur.

raised+beds.png



Encore une fois il est difficile de déposer un montant sur cette sphère, tant les paramètres et les situations de chacun sont différentes.
Un jardin surélevé de quelques mètres carrés et la mise en place d'un système de récupération des eaux de pluie de 200L peut être sécurisé pour moins de 100E pour ceux la qui ont la chance de posséder un bout de terre…bout de terre qui au passage, et puisque nous parlons de finances, est dit de "premier ordre".

Un systèmes de récupération des eaux de pluie souterrain de 10 000L, des panneaux solaires, une éolienne et quelques chèvres auront bien sur un impact financier autre…mais pour 100E nous pouvons obtenir un système "jardin" pouvant influencer la totalité de notre budget.

Ma priorité serait l'installation d'un système de récupération des eaux de 200L, et la mise en place de jardins surélevés.
Les économies faites sur la nourriture et l'eau peuvent alors être redistribuées sur d'autres systèmes.

P1050313.JPG



Si l'environnement le permet, un petit poulailler serait ma deuxième priorité, tant ce système est d'un rendement énergétique exceptionnel.

Ma troisième priorité serait de planter des espèces pérennes et productives indépendantes du jardin potager comme des arbres fruitiers par exemple. Un pommier, un cerisier et des poiriers, sont des investissements tangibles, et capables d'une contribution économique et nutritionnelle importantes, et ceci sur plusieurs générations.

N'oublions pas non plus certains buissons (groseilles, mures…), qui peuvent, si nous les utilisons intelligemment, influencer nos besoins physiologiques, mais aussi servir de système de défense passif autour de la maison.



4- Les armes.

weapons.jpg



Essentiellement, nous parlons ici d'un système polyvalent, bon marché et simple d'utilisation.
La priorité ici devrait être une carabine en .22LR et au minimum 1000 munitions.

L'avantage du .22LR est sa popularité, et donc sa vaste présence dans le monde entier, sa fiabilité; le .22LR est un système stable, son prix; un système en .22LR avec 1000 munitions devrait être sécurisé pour moins de 350$, et bien sur sa polyvalence; nous pouvons chasser et défendre, et ceci quel que soit notre âge ou notre gabarit.

Tout le monde devrait avoir une .22LR !
Une bonne Savage Stevens aux alentours des 300E par exemple, est un système qui s'adapte parfaitement a nos budgets et a la famille toute entière.

P1010323_2.JPG



La deuxième priorité devrait être une arme de poing.
Le calibre est a débattre, même si pour moi le 9mm est une solution parfaitement adaptée a nos pays respectifs.
Le choix est difficile et l'investissement plutôt contraignant, mais le Glock 19 reste pour moi l'outil pilier de ce système.
Un G19 coute 500$ par chez moi, et 500 munitions devraient venir compléter l'équipement de nettoyage, au minimum 10 chargeurs et un bon holster.

reload.jpeg



Cout total du système ?
On frôle les 1000$.
Au passage, n'achetez pas les Glock "génération 4". Restez sur la "génération 3".


La troisième priorité doit être d'un fusil de chasse en calibre 12. Même si je préfère le calibre 20, le 12 est tellement plus répandu, que la facilitée d'obtention des munitions fait pencher la balance en sa faveur.
500 munitions plus le fusil ne devrait pas dépasser les 500$.


Partager cet article

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans administratif