Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SETH Survivalisme
  • SETH Survivalisme
  • : Avec la multiplication des risques naturels, conflictuels ou économiques, tout peut arriver à n’importe qui, n’importe quand et n’importe où. Pourtant même la pire des situations peut être surmontée si l’on a pris le temps de l’anticiper, d’y réfléchir, de chercher des solutions et des parades. Parcourez ces pages dans l’ordre chronologique, ou par thèmes, et découvrez comment faire face à une catastrophe. Ne soyez pas la victime, devenez le survivant !
  • Contact

notre sponsor

bandeau seth

Recherche

25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 12:13

 

                           

Les survivalistes silencieux.




La question la plus persistante déposée dans ma boite aux lettres aujourd'hui, semble exprimer un certain décalage entre la démarche du survivaliste, celle de sa famille, et plus globalement celle de la plupart de nos concitoyens.

Beaucoup deviennent alors des "survivalistes silencieux", et seuls, ils s'attaquent a la préparation en secret, confinant celle-ci aux placards de leurs chambres, et vivant parfois des vies totalement décalées par rapport a leurs proches.

Il y a quelques jours, j'ai donc reçu une lettre pouvant servir de témoignage quant a cette préparation silencieuse, et il me semble que ces quelques mots expliquent plutôt simplement ce ressentit.




Salut Volwest,

Je suis français et je regarde ta chaine YouTube ainsi que ton Blog tous les jours, et je suis comme un enfant le soir de Noël quand je vois une nouvelle publication.
Je commence donc par des félicitations et des remerciements.
Je tenais à te raconter mon expérience car je pense que tu pourras t’en servir pour intéresser plus de monde.

En effet, je me considère comme un survivaliste, même si je préfère dire que je suis un écureuil
(qui stock en prévision de la saison ou on ne trouve plus rien).
Je stocke nourriture, eau, médicaments, outils, essence, cash, graines, connaissances, etc.…
Mais personne de mon entourage ne connait mon angoisse de l’avenir, y compris mon épouse et ma famille, et j’ai donc fais mes réserves dans mon atelier perso qui se trouve a coté de ma maison.

Il y a quelque temps dans la soirée, j’ai été pris d’un violent mal de tête et j’ai perdu connaissance.
Je me suis réveillé dans l’ambulance des pompiers.
Je savais ou j’étais, mais je ne savais pas ce qui m’arrivais, et quand j’essayais de parler
je n’arrivais pas a sortir des mots cohérents (la peur absolue).
Puis j’ai encore perdu connaissance.
Je me suis réveillé 36 heures après sur un lit d’hôpital dans un service de soins intensif en neurologie.

La, un médecin m’a expliqué que j’avais fais un AVC (Accident Vasculaire Cérébral), et que j’avais beaucoup de chance que ma femme ai vite téléphoné aux pompiers.
Au même moment, je me rends compte que je ne vois rien de l’œil droit et que tout mon coté droit est engourdi.
Le docteur m’explique que le caillot de sang qui a tout provoqué se trouvait dans l’hémisphère gauche de mon cerveau, et que, soit ça irait mieux soit ça resterait comme cela.
Il m’annonce que je vais rester au moins 6 mois à l’hôpital pour passer tout une série de tests et d’examen.


Mon épouse ne travaille plus car nous avons 3 enfants et le dernier a 4 mois.


Après deux mois d’hôpital, ma femme me dit que notre compte bancaire est presque vide, car la sécurité sociale française ne me verse que 45% de mon salaire, ce qui permet juste de payer le loyer, l’électricité, rembourser le crédit de la voiture, l’assurance, internet et les téléphones.

En bref, quand toutes les dépenses fixes sont payés, il ne reste rien et en 2 mois nos économies sont a sec.

A ce moment la elle éclate en sanglots et elle me dit qu’elle à été obligé de faire un chèque sans provisions pour acheter du lait en poudre pour notre fils, et qu’il n’y a bientôt plus d’essence dans la voiture et qu’elle ne pourra pas venir me voir avec les enfants le week-end suivant.


En voyant ma femme dans cet état, j’ai révélé mon petit secret et je lui ai donc dis d’aller dans mon atelier ou elle y trouverait tout le stock de conserves ainsi que des jerricans d’essence et dans une boite de café 2000 € en cash, et également quelque boites de lait pour bébé et d’autres choses …

Elle m’a regardé avec de gros yeux, je pense qu’elle ne me croyait pas au moment ou je lui ai raconté ça.

J’ai donc vu mes enfants le week-end suivant, ma femme avait le sourire, elle m’a dis que de découvrir toutes ces réserves quand on a presque plus rien c’est comme de découvrir un trésor, et elle m’a aussi dit que c’était la première fois qu’elle pleurait de joie devant des boites de conserves et des paquets de pâtes. :-)


Depuis que je suis sorti de l’hôpital, ma femme partage a fond mes idées survivaliste, et nous reconstituons petit à petit notre stock tous les 2.


Voila Volwest

Tout ça pour expliquer que être survivaliste ce n’est pas seulement se préparer à la pire des catastrophes, mais comme tu l’a dis acquérir une certaine autonomie.
Dans mon cas ni ouragan, ni cyclone, ni guerre civile, mais un petit amas de sang coagulé de quelques microns.

Merci et porte toi bien.
Pierre.

Partager cet article

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans Pourquoi se préprarer