Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SETH Survivalisme
  • SETH Survivalisme
  • : Avec la multiplication des risques naturels, conflictuels ou économiques, tout peut arriver à n’importe qui, n’importe quand et n’importe où. Pourtant même la pire des situations peut être surmontée si l’on a pris le temps de l’anticiper, d’y réfléchir, de chercher des solutions et des parades. Parcourez ces pages dans l’ordre chronologique, ou par thèmes, et découvrez comment faire face à une catastrophe. Ne soyez pas la victime, devenez le survivant !
  • Contact

notre sponsor

bandeau seth

Recherche

28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 08:05

SECTION 3

RADEAUX

1-copie-86.jpg

14. Il suffit de deux ponchos pour construire un radeau de broussailles ou un radeau de ponchos à l’australienne. Ces deux types de radeaux vous permettront de transporter votre équipement, en toute sécurité, sur l.autre rive d.un cours d.eau à courant faible.

RADEAU DE BROUSSAILLES

15. Le radeau de broussailles, s.il est bien construit, a une capacité de charge d.environ115 kg. On le construit avec deux ponchos, des broussailles encore fraîches, les troncs de deux arbustes et de la corde (ou des lianes). Le montage de ce radeau est présenté à la figure 17-4.

a. Il faut d.abord rentrer le capuchon de chaque poncho à l’intérieur et l.attacher bien serré au niveau du cou avec les cordons.

b. Attachez les cordes (ou les lianes) aux .illets de coin ainsi qu.aux .illets latéraux de chaque poncho. Assurez-vous que les cordes sont assez longues pour qu.on puisse les attacher à celles du coin ou du côté opposé.

c. Étendez un poncho sur le sol, le côté intérieur sur le dessus. Empilez des broussailles fraîches (évitez les grosses branches) sur le poncho jusqu’à une épaisseur d’environ 45 cm. Faites sortir les cordons du capuchon au milieu des broussailles empilées

1-copie-81.jpg.

Figure 17-3 : Personnes traversant un cours d.eau avec une corde

d. Disposez les deux troncs en X sur les broussailles et attachez-en solidement le point de jonction avec les cordons.

e. Empilez encore 45 cm de broussailles sur l’armature en X, puis comprimez-les légèrement.

f. Repliez les côtés du poncho pour recouvrir les broussailles puis attachez les cordes (ou les lianes) ensemble d’abord en diagonale de coin à coin, puis de côté à côté.

g. Étendez le second poncho sur le sol, le côté intérieur sur le dessus, près du paquet de broussailles.

h. Déposez le paquet de broussailles sur le second poncho, le côté attaché en dessous. Repliez le second poncho autour du paquet de la même façon que vous l’avez fait pour le premier.

i. Mettez le radeau à l’eau avec le côté attaché du second poncho sur le dessus.

1-copie-82.jpg

Figure 17-4 : Radeau de broussailles

RADEAU DE PONCHOS À L’AUSTRALIENNE

16. Si vous n’avez pas le temps de rassembler des broussailles, vous pouvez fabriquer un radeau de ponchos à l’australienne. Même s’il est plus étanche que le radeau de roussailles, le radeau à l’australienne ne peut porter que 35 kg d’équipement. On le construit avec deux

ponchos, deux sacs à dos, deux branches ou perches de 1,2 m, le tout lié avec de la corde, des lianes, des lacets ou quelque matériau comparable. Le montage de ce radeau est présenté à la figure 17-5.

1-copie-83.jpg

Figure 17-5 : Radeau de ponchos à l.australienne

a. Il faut d.abord rentrer le capuchon de chaque poncho à l’intérieur et l.attacher bien serré au niveau du cou avec les cordons.

b. Étendez un poncho sur le sol, le côté intérieur sur le dessus. Placez les deux perches de 1,2 m à environ 45 cm l’une de l’autre au centre du poncho.

c. Les sacs à dos, les bagages ou les autres pièces d’équipement sont ensuite placés entre les perches, de même que tout ce que vous voulez garder au sec. Attachez les côtés du poncho ensemble à l’aide des boutons-pression.

d. Pour la suite, il faut être deux. Relevez la partie attachée du poncho, puis roulez la fermement jusqu.à ce que le poncho soit bien serré autour de l’équipement. Assurez-vous de rouler toute la largeur du poncho.

e. Les deux extrémités du poncho sont bien tordues, ramenées sur le paquet et attachées solidement au moyen des cordes ou d’un autre matériau d’attache.

f. Étendez le second poncho sur le sol, le côté intérieur sur le dessus. On peut augmenter la flottabilité du radeau en mettant des broussailles fraîches entre les ponchos.

g. Placez l’équipement emballé, le côté attaché en dessous, au centre du second poncho. Roulez le second poncho sur l’équipement en utilisant la même procédure que pour le premier emballage.

h. Attachez des cordes, des lacets, des lianes ou tout autre matériau d.attache autour du radeau, à environ 30 cm de ses extrémités. Disposez et fixez les armes sur le dessus du radeau.

i. Afin de faciliter le remorquage, attachez une gourde vide au bout d.une corde amarrée au radeau.

RADEAU DE PONCHOS EN ANNEAU

17. Le radeau de ponchos en anneau est plus long à construire que les deux radeaux précédents, mais il est très efficace. Vous aurez besoin d.un poncho, de jeunes arbres de petite taille, de lianes ou de branches de saule ainsi que de cordes, de lacets ou d’un autre matériau d’attache. Le montage de ce radeau est présentée à la figure 17-6.

1-copie-84.jpg

Figure 17-6 : Radeau de ponchos en anneau

a. Formez l.armature en plantant plusieurs pieux dans le sol, en délimitant un cercle extérieur et un cercle intérieur.

b. Placez des arbustes, des lianes ou des branches de saule entre les cercles pour former l.anneau.

c. Enroulez autour de l’anneau des bouts de cordage à intervalle de 30 à 60 cm et attachez-les bien serrés.

d. Rentrez le capuchon du poncho à l’intérieur et attachez-le bien serré au niveau du cou avec les cordons. Étendez ensuite le poncho sur le sol, le côté intérieur sur le dessus.

e. Placez l’anneau au milieu et emballez l.anneau dans le poncho, puis attachez-en tous les .illets aux branchages.

f. Afin de faciliter le remorquage, attachez une gourde vide au bout d.une corde amarrée au radeau.

18. En mettant l.un de ces radeaux à l.eau, prenez garde de ne pas déchirer ou percer les ponchos en les traînant sur le sol. Avant d’entreprendre la traversée du cours d’eau, vérifiez la flottabilité du radeau en le laissant sur l.eau quelques minutes.

19. Un tel radeau n.est pas conçu pour supporter tout le poids d.une personne. On peut l.utiliser lorsque le cours d’eau est trop profond pour le traverser à gué. Une personne peut alors, en toute sécurité, s.en servir comme flotteur pour se soutenir ou transporter du matériel.

20. Vérifiez la température de l’eau avant de vous aventurer à traverser une rivière ou tout autre plan d.eau. Ne tentez pas de traverser si l’eau est extrêmement froide et que vous ne trouvez pas d’endroit peu profond pour passer à gué. Essayez plutôt de trouver une autre méthode de passage. Par exemple, vous pourriez faire un pont improvisé en abattant un tronc d.arbre en travers du cours d’eau. Ou bien, vous pourriez construire un radeau suffisamment grand pour prendre place à bord avec votre équipement, ce qui exigerait toutefois une hache, un couteau, une corde ou des lianes, et du temps pour le monter.

RADEAU DE TRONCS D’ARBRES

21. On peut construire un radeau à l’aide de n’importe quel tronc d’arbre debout, mort ou bien sec. Toutefois, le bois d.épinette des régions polaires et sub-polaires fait les meilleurs radeaux. Une méthode simple consiste à utiliser des barres de pression qu.on attache solidement à chaque extrémité pour tenir les troncs. Le montage de ce radeau est présentée à la figure 17-7.

1-copie-85.jpg

Figure 17-7 : Utilisation de barres de pression

Partager cet article

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans En dehors du domicile