Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SETH Survivalisme
  • SETH Survivalisme
  • : Avec la multiplication des risques naturels, conflictuels ou économiques, tout peut arriver à n’importe qui, n’importe quand et n’importe où. Pourtant même la pire des situations peut être surmontée si l’on a pris le temps de l’anticiper, d’y réfléchir, de chercher des solutions et des parades. Parcourez ces pages dans l’ordre chronologique, ou par thèmes, et découvrez comment faire face à une catastrophe. Ne soyez pas la victime, devenez le survivant !
  • Contact

notre sponsor

bandeau seth

Recherche

28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 10:11

SECTION 4

1-copie-87.jpg

 

un bon lien : http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,2377.0.html

 


DISPOSITIFS DE FLOTTAISON

22. Vous pouvez improviser divers dispositifs de flottaison pour franchir des plans d.eau si la température de l.eau est assez élevée et que vous n.avez ni le temps ni les matériaux nécessaires pour construire un radeau de type poncho.

a. Pantalon. Nouez le bas de chaque jambe du pantalon et remontez la fermeture éclair. Des deux mains, saisissez le pantalon de chaque côté de la ceinture et secouez-le à bout de bras pour remplir les jambes d.air. Resserrez rapidement la ceinture du pantalon et maintenez-la sous l.eau pour emprisonner l.air. Cette bouée improvisée vous maintiendra à la surface de l.eau durant la traversée.

b. Contenants vides. On peut attacher ensemble des bidons d.essence vides, des bouteilles d.eau, des boîtes de munitions ou autres choses pouvant se refermer et retenir l.air. Utilisez-les pour former une bouée, mais seulement pour traverser lescours d.eau à courant faible.

c. Sacs en plastique et ponchos. Gonflez d.air des sacs en plastique (deux ou plus) et attachez-les ensemble en serrant bien. Vous pouvez aussi utilisez votre poncho pour envelopper de la végétation fraîche et former un rouleau d.au moins 20 cm de diamètre. Attachez solidement les extrémités du rouleau. Vous pouvez porter cette bouée autour de la taille ou l.installer sur une épaule d.un côté et sous le bras opposé de l.autre.

d. Troncs d.arbres. Improvisez un flotteur en utilisant du bois échoué ou un tronc d.arbre, si vous pouvez en trouver un près de l.eau. Vérifiez-en la flottabilité avant d.entreprendre la traversée. Certains troncs d.arbres, comme celui du palmier, ne flottent pas, même secs. Une autre méthode consiste à attacher deux billes de bois, disposées parallèlement à 60 cm l.une de l.autre. Assoyez-vous au milieu, le dos appuyé d.un côté et les jambes par-dessus l.autre côté (figure 17-8).

1.png

Figure 17-8 : Siège flottant

NOTE

Pour mieux y retenir l.air, mouillez le pantalon au préalable. Il faudra

probablement gonfler le pantalon d.air plusieurs fois si la traversée est longue.

e. Roseaux. Rassemblez des tiges de roseaux et faites-en un paquet de 25 cm de diamètre ou plus. Les nombreuses alvéoles d.air présentes dans une tige lui permettent de flotter jusqu.à ce qu.elle pourrisse. Avant d.entreprendre la traversée du cours d.eau, assurez-vous que le paquet de roseaux supporte votre poids.

23. Il suffit d.un peu d.imagination pour concevoir une foule d.autres dispositifs de flottaison. Il faut toutefois en vérifier la flottabilité avant de les utiliser.

SECTION 5

AUTRES TERRAINS HUMIDES

24. Dans les régions humides, les tourbières, les marais, les fondrières et les sables  ouvants sont les genres d.obstacles que vous pourriez rencontrer. Ne tentez pas de les traverser à gué car, à la verticale, il suffit de soulever le pied pour s.enfoncer encore plus profondément. Essayez plutôt de contourner ces obstacles. Sinon, faites un pont en utilisant des troncs d.arbres, des branches ou du feuillage.

25. Une façon de traverser une tourbière est de s.étendre à plat ventre en écartant les bras et les jambes. Servez-vous d.un dispositif de flottaison pour vous soutenir ou formez des poches d.air dans vos vêtements. Traversez lentement à la nage ou à l.aide du flotteur, en vous efforçant de garder le corps à l.horizontale.

26. Dans les marécages, tant qu.il y a de la végétation, le sol est assez ferme pour supporter votre poids. Cependant, la végétation est plutôt rare sur les terrains vaseux et humides. Si vous êtes assez bon nageur, vous devriez toutefois être capable de parcourir une bonne distance à travers les marécages et les tourbières en nageant ou en rampant.

27. Les sables mouvants sont un mélange d.eau et de sable formant une masse en mouvement. Cédant facilement sous la pression, cette masse engloutit et entraîne vers le fond tout ce qui peut se trouver à sa surface. La profondeur des sables mouvants varie et on les retrouve généralement localisés sur les rivages plats, dans les cours d.eau envasés à lit variable et aussi à proximité de l.embouchure des grands fleuves. Pour savoir si une étendue de sable est en fait du sable mouvant, jetez-y une petite pierre; elle s.enfoncera si c.est du sable mouvant.

Même si leur force de succion est supérieure à celle de la vase ou de la terre tourbeuse, vous pouvez traverser des sables mouvants comme vous le feriez pour un marais. Étendez-vous à plat ventre en écartant les bras et les jambes et avancez lentement.

SECTION 6

OBSTACLES DE VÉGÉTATION

28. Vous pourriez avoir à traverser des endroits où il est difficile de nager, à cause de  lantes flottantes ou submergées. Il est toutefois possible de traverser à la nage des zones où la végétation est relativement dense si vous gardez votre calme et évitez les mouvements  brusques. Traversez à la brasse, en adaptant les mouvements de manière à rester autant que possible à la surface de l.eau. Écartez de la main les plantes qui vous entourent, comme s.il s.agissait de vêtements. Lorsque vous êtes fatigué, nagez ou laissez-vous flotter sur le dos jusqu.à ce que vous soyez assez reposé pour reprendre la brasse.

29. La mangrove est un autre genre d.obstacle qu.on rencontre sur les littoraux tropicaux. Les palétuviers y dominent. Les nombreuses racines aériennes et verticales de ces arbres forment des masses très denses. Attendez la marée basse pour traverser une mangrove. Si vous êtes à l.intérieur des terres, repérez un groupe d.arbres peu étendu et traversez-le en direction de la mer. Vous pouvez aussi chercher le lit d.un ruisseau qui traverse la mangrove et le suivre jusqu.à l.océan. Si vous êtes du côté de l.océan, dirigez-vous vers l.intérieur des terres en suivant les cours d.eau ou les chenaux. Prenez garde aux crocodiles qui se tiennent au bord des chenaux et dans les eaux peu profondes. Si vous en voyez, sortez de l.eau et grimpez rapidement sur les racines des palétuviers. Vous pouvez trouver à manger dans les bassins de marée ou sur les racines des arbres.

30. Il est préférable de construire un radeau si vous avez à traverser un grand marécage.

Partager cet article

Repost 0
Published by seth-survivalisme - dans En dehors du domicile